NBA : Evan Fournier met le feu au Madison Square Garden pour sa grande première avec les Knicks

BASKET Après un match de folie face aux Celtics, le Français n’aura pas traîné à se mettre le public New-Yorkais dans la poche

A.L.G. avec AFP
— 
Fournier a fait le show en ouverture de la saison face aux C's.
Fournier a fait le show en ouverture de la saison face aux C's. — Sarah Stier / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Pour sa grande première en NBA au Madison Square Garden sous le maillot des Knicks, qu’il attendait impatiemment, l’arrière français Evan Fournier pouvait difficilement rêver meilleur scénario qu’une victoire à l’arraché (138-134) sur les Celtics, dont il a été le détonateur.

Auteur de 32 points (six rebonds, quatre interceptions), record personnel égalé, il a commencé à prendre feu dans le « money-time », enchaînant deux paniers derrière l’arc qui ont donné six longueurs d’avance aux Knicks. Mais un mauvais choix défensif de sa part, après deux pertes de balles successives de Kemba Walker, l’autre nouvelle arme offensive new-yorkaise plus en retrait (10 points), ont permis aux Celtics d’égaliser au buzzer par Marcus Smart (15 points).

Fourmizz déjà adopté

Et, alors que Boston s’appuyait sur une grosse performance de Jaylen Brown (46 points), Jayson Tatum ayant été plus discret (20 points), Fournier a continué d’enfiler les shoots à trois points (6/13) : trois consécutifs dans la première prolongation, un décisif dans la seconde pour finalement faire plier les C’s, qui ont aussi rompu sous les coups de boutoir de Julius Randle (35 points, neuf passes, huit rebonds).

Le tout dans un MSG en fusion, où l’habitué du « courtside » Spike Lee n’a pas tenu en place, aux côtés de Dustin Hoffman et Michael J. Fox. « Je suis tout simplement très heureux, j’ai essayé de jouer comme je sais le faire, en étant agressif. C’était une atmosphère incroyable, l’énergie était folle dans la salle, j’ai adoré ça », a commenté le Français, comblé.