JO Tokyo 2021: Des médailles qui s'envolent et Mayer vraiment pas loin... Ce que vous avez raté cette nuit

JEUX OLYMPIQUES Le décathlonien n'est vraiment pas loin de la 3e place, alors qu'il reste deux épreuves à disputer

N.C.
— 
Kevin Mayer à l'arrivée du 110m haies, le 5 août 2021.
Kevin Mayer à l'arrivée du 110m haies, le 5 août 2021. — Petr David Josek/AP/SIPA

De notre envoyé spécial à Tokyo,

On allait dire qu’on avait connu meilleure matinée à l’athlé, mais en fait pas vraiment. C’est toujours compliqué pour nos Bleus au Stade olympique, comme ça l’a été un peu partout, d’ailleurs. C’est parti pour la séance de rattrapage à l’heure du café.

La nuit des Français

Toujours pas de médaille en athlé. Pascal Martinot-Lagarde et Aurel Manga ont terminé respectivement 5e et 8e de la finale du 110m haies, on vous raconte ça par ici. AU décathlon, matinée mitigée pour Kevin Mayer, loin de son meilleur temps sur le 110m haies et qui a dû se contenter de 48,08m, pendant que Warner s’amusait encore à battre des records olympiques. Bonne opération en revanche au saut à la perche, où avec 5,20m, le Français est revenu à 46 points du Canadien Pierce Lepage pour la médaille de bronze. Il reste le javelot et le 1500m pour arracher un podium. A part ça, fortune diverse pour les relais 4x100m : Ça passe au temps pour les femmes, mais pas pour les hommes. Et Melvin Raffin au triple saut ? Il a mordu ses trois essais, merci.

Dans les restes du monde, c’est parti pour la conquête de l’or de Steven Da Costa en karaté. Le Français a déjà assuré la médaille en se qualifiant en demi-finales. La suite à 12h30 (heure française). Grosse désillusion en revanche pour Marc-Antoine Olivier, seulement 6e sur le 10km en eau libre alors qu’il en était le grand favori. Déception aussi pour Vincent Matheron, seulement 7e du skate « park ». En kayak, pas de finale en K1 pour Maxime Beaumont, médaillé d’argent à Rio, ni pour Manon Hostens.

La star de la nuit

Il porte un chapeau de cow-boy pour répondre aux interviews, mais on l'aime bien quand même. L’Américain Ryan Crouser a écrabouillé la concurrence au lancer du poids, ce matin. Ce beau bébé de 145 kg a conservé son titre olympique avec un dernier jet phénoménal à 23,30 mètres, record olympique battu, à seulement sept centimètres de son propre record du monde. Définitivement un des plus grands de l’histoire de discipline. Et en plus il est sympa, il pense à son papy.

La question de la nuit

Mais qu’arrive-t-il au sprint américain ? Après leurs échecs sur 100m et 200m, aussi bien chez les hommes que chez les femmes, le relais 4x100 messieurs a pris la porte dès les séries, ce jeudi. Les Américains avaient pourtant aligné une "dream team" avec Trayvon Bromell (homme le plus rapide de la saison), Fred Kerley (vice-champion olympique du 100 m), Ronnie Baker (5e du 100 m) et Cravon Gillespie. Mais leur temps de 38 sec 10 ne leur a pas permis de faire mieux que la 6e place de leur série.

La lecture indispensable du matin

On se prépare à un jeudi historique pour les sports co français, avec les équipes de hand, basket et volley en demi-finales. Petite mise en bouche avant d’attaquer avec les handballeurs (10h00 heure française contre l’Egypte).