JO Tokyo 2021 : Agbegnenou en judo, PFP et Lecomte en VTT… Il y a de la place pour des médailles… Le programme de mardi

JEUX OLYMPIQUES Tout ce qui vous attend pour cette quatrième journée des Jeux olympiques

W.P.
— 
Clarisse Agbegnenou est l'immense favorite pour le titre en -63 kg aux JO de Tokyo.
Clarisse Agbegnenou est l'immense favorite pour le titre en -63 kg aux JO de Tokyo. — IPA/SIPA

Mardi 27 juillet – jour 4

Les Français du jour

Comme hier, il y aura du lourd mardi côté français aux JO de Tokyo. Espérons seulement moins de 5es places et plus de médailles. On compte évidemment sur la quintuple championne du monde Clarisse Agbegnenou pour aller chercher sa première médaille d’or olympique, cinq ans après l’argent à Rio. Ses récentes performances poussent forcément à l’optimisme. On surveillera également, en début de matinée, les péripéties de Pauline Ferrand-Prévot et sa jeune et prometteuse compatriote Loana Lecomte sur la course féminine de VTT. Là encore, les chances de médaille sont réelles. Pour l’équipe féminine de handball, l’heure n’est pas encore à penser au podium mais à sortir de sa poule. Après leur victoire inaugurale face à la Hongrie, les Françaises se frotteront à l’Espagne.

La star du jour

Il faudra se tourner vers les bassins pour trouver un grand nom, aujourd’hui. Le triple médaillé d’or à Rio, Ryan Murphy, défendra son premier titre sur la finale du 100 m dos. L’Américain a déjà prouvé sa supériorité la veille en demie et fait figure de favori. Pour les courageux, ça se passera au milieu de la nuit, entre 3 et 4 heures du matin.

La médaille que l’on attend (vraiment) pas

C’est un peu le jeu de ce début de JO. Trouver la bonne surprise, celle qui nous sauvera de la journée pourrie. On n’avait pas trop, trop vu venir Romain Cannone ni Sarah-Léonie Cysique, mais aujourd’hui c’est la bonne. Et on a décidé que ce serait Marie-Zélia Lafont sur slalom en canoë. Une petite médaille pour couronner l’œuvre d’une carrière, ça peut être sympa, non ?

Les autres épreuves à ne pas louper

S’il ne fallait en choisir qu’une, ça serait le dressage par équipe GP spécial. Rien que pour le nom absolument lunaire. Et ce n’est pas l’absence de Français qui nous freinera. Nous, on y sera. Et vous ?

Le conseil lecture

Si vous ne connaissez pas la jeune archère Lisa Barbelin, c’est l’heure de faire connaissance. Sa particularité ? Elle se sert de son amour du piano et de la musique en général dans la pratique de sa discipline. Pourvu que la mélodie soit douce pour son entrée en lice, cette nuit.