JO Tokyo 2021 : La faillite du triathlon, toujours pas de médaille en natation... Ce que vous avez loupé cette nuit

JEUX OLYMPIQUES Troisième journée olympique à Tokyo

J.L.
— 
Une petite médaille siouplé, c'est possible ?
Une petite médaille siouplé, c'est possible ? — François-Xavier MARIT / AFP
  • Les JO de Tokyo, c'est déjà le troisième jour.
  • Au cours de cette matinée (nuit en France), les Bleus ont vu de gros espoirs de médaille s'envoler mais ca devrait sourire d'ici la fin de journée.
  • Petit récap' de tout ce qu'il faut savoir sur les événements de la nuit en buvant votre café ce matin. 

De notre envoyé spécial à Tokyo,

Encore une nuit à se pendre au haut du clocher de Notre Dame quand on veut du cocorico et des larmes de joie dans le camp tricolore. On espère que ça finira aussi bien qu'hier et la médaille improbable de Romain Cannone à l'escrime, parce que pour le moment, c'est pas la joie. 

La nuit des Français

Vincent Luis, qui écrase le triathlon depuis quatre ans, est passé à travers, diminué par une préparation en dents de scie et une blessure tenue secrète. Une nouvelle médaille d'or prévue dans le tableau de marche qui s'envole. En natation, le relais masculin du 4x100 et Marie Wattel avaient fait naître un espoir en demi-finales, mais ils n'ont pas fait mieux que 6es de finale. Pour le reste :

  • Defay éliminée en 8es de finale en surf
  • Lembach et Barder éliminées en sabre féminin, Brunet en quarts de finale
  • Mertin et Pauty éliminés en fleuret masculin, Lefort en 16e
  • Tomac et Ndoye-Brouard éliminés en demi-finale du 100m dos
  • Les Bleus du hand ont battu le Brésil en poule (34-29)
  • Wiet-Hénin sortie en Takwondo
  • Eric Delaunay en finale du skeet homme

La star de la nuit

Ce n'est pas le nageur qui attire le plus de regards, mais qui peut se targuer de dominer autant sa discipline que Adam Peaty ? Le brasseur britannique, invaincu sur sa distance fétiche depuis l'accession au trône de d'Elisabeth II (2014 en vrai) a encore avalé ses concurrents en finale, terminant avec deux stations d'avance son 100m brasse. Impressive

L'image du jour

La joie communicative de l'entraîneur de la surdouée australienne Titmus, qui a déboulonné la statue Ledecky sur 400. On l'a entendu gueuler depuis toute la tribune de presse