JO Tokyo 2021 : Thomas Bach, le président du CIO, « reste en alerte » mais est confiant avant les Jeux

CORONAVIRUS Le président du Comité international olympique demeure confiant quant au déroulé des épreuves

Antoine Huot de Saint Albin

— 

Thomas Bach, le président du CIO.
Thomas Bach, le président du CIO. — Chine Nouvelle / Sipa

À trois jours du début des Jeux olympiques de Tokyo, la pression monte autant chez les athlètes que chez les organisateurs. Repoussés d’un an en raison de l'épidémie de coronavirus, les JO se dérouleront bien, cette fois, dans la capitale nippone. « L’annulation n’était pas une option », indique même Thomas Bach, le président du Comité international olympique, dans un long entretien paru dans L'Équipe, ce mardi. L’Allemand est confiant quant à la bonne tenue de ces quinze jours de compétition, mais préfère rester prudent :

« Maintenant, nous sommes bien préparés. Nous sommes dans la même situation que les athlètes : ils ont tout fait pour réaliser leur meilleure performance pendant ces Jeux, mais ils savent aussi, que, à la fin, tout dépend du dernier détail dans les derniers jours. On peut être très confiants, mais on doit aussi rester en alerte pour faire face à tous les défis qui peuvent se présenter à la dernière minute. »

Depuis le 1er juillet, date à laquelle les premières délégations sont arrivées, une soixantaine de cas positifs au coronavirus (athlètes, staff…) ont été diagnostiqués. Derniers cas en date : deux joueurs mexicains de base-ball ont été touchés par le Covid-19 et mis immédiatement en isolement. L’équipe devait se rendre à Tokyo mercredi.