JO Tokyo 2021 : Pour Nikola Karabatic, l’équipe de France de handball a « quasiment l’obligation de ramener une médaille »

JEUX OLYMPIQUES L'international français revient avec les Bleus après une longue blessure

A.H. avec AFP

— 

Nikola Karabatic espère ramener une médaille de Tokyo.
Nikola Karabatic espère ramener une médaille de Tokyo. — ISA HARSIN/SIPA

Samedi, les Bleus feront leurs grands débuts aux Jeux olympiques. Face à l’Argentine, Nikola Karabatic disputera de nouveau une grande compétition, après avoir manqué le Mondial, en janvier, à cause d’une une rupture du ligament croisé du genou droit. « Physiquement, je me sens bien, explique le Parisien. J’ai beaucoup d’envie et d’énergie. Je ne sais pas si j’ai retrouvé les mêmes capacités, je ne me pose pas trop la question. J’essaie de jouer et de m’entraîner du mieux possible. » 

A 37 ans, Nikola Karabatic disputera ses quatrièmes JO : « Je ne savais pas, au moment où je me suis blessé, si ma rééducation durerait sept ou dix mois. Rater les Jeux olympiques était une possibilité. Le plus important était de bien me remettre et le plus vite possible pour me donner des chances de faire la fin de saison avec mon club et prétendre faire la préparation aux JO. J’avais un double objectif et je me préparais tous les jours pour me battre contre ma blessure. Mais j’évitais de trop penser aux Jeux olympiques. » 

« Beaucoup de pression »

Doubles champions olympiques, les Bleus feront évidemment partie des favoris, même si les dernières compétitions ont été plus compliquées : « Quand on joue une compétition c’est pour la gagner, assure Nikoa Karabatic. Par notre histoire, celle de l’équipe de France, tous les titres qu’on a eus, on a l’obligation quasiment à chaque compétition de ramener une médaille. » 

« C’est beaucoup de pression et pas forcément facile, reconnaît l’ancien Montpelliérain. Les gens ne se rendent pas compte de la difficulté de gagner des compétitions internationales et de ramener des médailles presque à chaque fois. »