Roland-Garros : Roger Federer ne va peut-être pas jouer son 8e de finale

TENNIS Le Suisse, à peine de retour sur le circuit, va faire le point sur son état physique après avoir joué près de 4 heures dans la nuit de samedi à dimanche

N.C.

— 

Roger Federer a bataillé pour battre Koepfer au 3e tour de Roland-Garros, le 5 juin 2021.
Roger Federer a bataillé pour battre Koepfer au 3e tour de Roland-Garros, le 5 juin 2021. — Thibault Camus/AP/SIPA

Il ne l’avait pas caché, de retour à la compétition en mars après deux opérations au genou droit​ en 2020, Roger Federer est venu à Roland-Garros principalement pour se refaire la caisse avant la saison sur gazon. Aussi, après sa victoire au bout de la nuit samedi face à Dominik Koepfer (7-6, 6-7, 7-6, 7-5 en plus de 3h30), le Suisse de bientôt 40 ans a avoué qu’il se retirera peut-être du tournoi sans jouer son 8e de finale.

« Il faut décider ce qui sera le mieux pour Wimbledon »

« Je ne sais pas si je vais jouer, a-t-il reconnu, alors que l’Italien Matteo Berrettini l’attend normalement lundi. Je dois décider si je continue ou non. N’est-ce pas trop risqué de continuer à tirer (sur le genou), n’est-ce pas le bon moment pour se reposer ? A chaque match, je dois réévaluer la situation et voir le lendemain matin dans quel état je me réveille et comment va mon genou. C’est peut-être même encore plus vrai après un match aussi long que celui d’aujourd’hui. »

On devrait donc en savoir plus ce dimanche. Federer, évidemment plus près de la fin de sa carrière que du début, nourrit l’espoir de remporter à nouveau Wimbledon, ce qui serait son 21e succès dans un tournoi du Grand Chelem. « Le calendrier a bougé et je n’ai pas la semaine de repos habituelle entre ici et Halle, et il faut décider ce qui sera le mieux pour Wimbledon, a expliqué Rodgeur. Alors c’est bien d’avoir pu jouer un match comme ça et de penser que j’aurais pu aussi jouer un cinquième set, mais je ne sais pas comment je vais me réveiller demain. »

En tout cas, sa bataille contre Koepfer lui aura offert pas mal de renseignements sur son état. « C’est un match très important pour moi. Clairement, je n’ai pas fait d’entraînement de 3h35, on a poussé autant que possible dans la mesure de ce que l’on estimait raisonnable, a-t-il fait savoir. C’est un énorme pas en avant. Je ne m’attendais pas à être capable de gagner trois matchs ici, (…) donc je suis très heureux. »

Peut-on décemment se retirer comme ça d’un Majeur alors qu’on pourrait encore jouer pour mieux en préparer un autre, même quand on est une légende du jeu ? Vous avez quatre heures.