Ligue 1 : « C'était plus facile d'en parler quand j'étais bon » , Alvaro n'a pas encore signé sa prolongation à l'OM

FOOTBALL Sous contrat jusqu'en 2023, le défenseur espagnol a ouvert des discussions avec le club pour rallonger son bail

J.L.

— 

Alvaro Gonzalez se sent bien à Marseille.
Alvaro Gonzalez se sent bien à Marseille. — ALAIN ROBERT/SIPA

Le défenseur espagnol de l’OM Alvaro Gonzalez aimerait « rester » à Marseille, et a eu des discussions en ce sens avec la direction du club, mais il n’a pas encore prolongé son contrat, a-t-il expliqué lors d’une interview avec l’AFP.

« Ça n’est pas signé. On a un accord avec Pablo [Longoria, le président de l’OM], avec le club. On a parlé. Pablo me fait confiance et je lui fais confiance​. Mais c’était plus facile de parler de prolongation quand j’étais bon », a déclaré Alvaro, en réponse à une question sur des rumeurs de prolongation de contrat ayant circulé au mois d’avril.

« L’OM doit être en coupe d'Europe, ensuite on aura le temps de parler »

« Je veux rester ici. Je sais que ça sera différent l’an prochain. Je m’entraîne bien, ma vie est saine. A 31 ans je suis jeune, je me sens mieux qu’à 25 ans. Mais il y a un club, un président, un staff. C’est eux qui vont décider », a-t-il ajouté. « Mais le plus important c’est l’équipe et l’Europe. L’OM doit toujours être en Europe. Ensuite on aura le temps de parler. Ce qui est important, c’est que les joueurs qui arrivent ou qui restent aient envie d’être à Marseille, qu'ils aiment ce maillot, la ville, le Vélodrome, ce stade si spécial », a encore estimé l’Espagnol.

« Le plus important c’est être en Ligue Europa. Ensuite on verra ce qu’il faut changer et améliorer. Je suis conscient qu’il y a beaucoup de choses à changer dans les performances des joueurs, les miennes aussi bien sûr », a-t-il conclu.

Agé de 31 ans, Alvaro est arrivé à Marseille en juillet 2019. Après une excellente première saison, qui l’a vu s’imposer comme un cadre et un leader de l’effectif marseillais, il a été un peu moins performant au cours de l’exercice qui s’achève. Son contrat actuel court jusqu’à juin 2023.