Equipe de France : Diacre convoque trois Lyonnaises malgré les cas Covid à l’OL, « tout ceci n’est pas raisonnable » juge Aulas

FOOTBALL Amandine Henry, Sakina Karchaoui et Eugénie Le Sommer devront faire valoir un test négatif pour rejoindre Clairefontaine la semaine prochaine

Jérémy Laugier (avec J.L.)

— 

Corinne Diacre en conférence de presse, le 26 février 2020.
Corinne Diacre en conférence de presse, le 26 février 2020. — CHRISTOPHE SAIDI/SIPA

Il a fallu moins d’une demi-heure à Jean-Michel Aulas pour réagir à la nouvelle liste des Bleues, dévoilée ce jeudi matin par Corinne Diacre. La présence des Lyonnaises Sakina Karchaoui, Amandine Henry et Eugénie Le Sommer, parmi les 26 joueuses retenues pour les deux matchs amicaux contre l’Angleterre (le 9 avril à Caen) et les Etats-Unis (le 13 avril au Havre), ne plaît guère au président de l'OL.

« Tout ceci n’est pas très prudent car les joueuses lyonnaises sont cas contacts et que de nouveaux cas ont été déclarés hier. Pas raisonnable ! », s’est donc empressé de pester JMA sur son compte Twitter. Une réaction qui se comprend au vu de l’actuel cluster dans l’équipe féminine de l’OL, qui annonce ce jeudi quatre nouveaux cas positifs au Covid-19, portant à dix le nombre de joueuses et de membre du staff positifs. Dans ce contexte, le quart de finale retour de Ligue des champions contre le PSG, programmé mercredi, a été reporté au 17 avril.

Corinne Diacre, qui se passe donc pour ce rassemblement de Wendie Renard, Amel Majri et Delphine Cascarino, actuellement positives au coronavirus, a justifié ce jeudi son choix de retenir leurs trois coéquipières, qui sont cas contacts : « Il est évident qu’on va respecter l’isolement de sept jours, qui prendra fin lundi prochain [le 5 avril]. Elles pourront nous rejoindre bien évidemment, à condition qu’elles puissent nous présenter un test PCR négatif. Dans la mesure où elles pourront le faire, il n’y a aucune raison de se poser des questions ou de douter. »

« Je vais être égoïste sur ce coup-là »

Diacre a ajouté qu’elle ne gérerait pas spécialement les temps de jeu des joueuses lyonnaises et parisiennes alors que ces dernières doivent se retrouver pour le match retour de C1, reporté pour cause de Covid, cinq jours après la rencontre contre les USA. « Je suis sélectionneur de l’équipe de France. Le problème c’est qu’on a deux équipes françaises qui s’affrontent en Ligue des champions, mais je vais être égoïste sur ce coup-là. J’ai deux matchs à préparer, à jouer, je ne ferai pas de cas entre les clubs des unes ou des autres. L’important pour moi, ce sera d’aligner deux équipes performantes et compétitives pour aller chercher la victoire sur ces deux matchs »