Basket : Tirage au sort « favorable » pour les Bleues, qui héritent quand même de la Russie à l'Euro

BASKET Le premier tour aura lieu à Strasbourg, avant des phases finales à Valence, en Espagne

T.G. avec AFP

— 

Olivia Epoupa et Valérie Garnier
Olivia Epoupa et Valérie Garnier — Darko Vojinovic/AP/SIPA
  • L’équipe de France féminine de basket connaît ses trois premiers adversaires à l’Euro de juin prochain. Il s’agit de la Russie, la République tchèque et la Croatie.
  • « Le groupe semble plutôt favorable à l’équipe de France, mais il y a cette inconnue de la Russie, puisque ça fait un petit moment qu’on ne les a pas jouées », a estimé la sélectionneuse de l’équipe de France, Valérie Garnier.
  • Pour une place en quarts de finale, les Françaises devront prendre la première place de ce groupe, alors que les deuxième et troisième devront passer par un barrage.

Ça aurait pu être pire. Les basketteuses françaises ont hérité de la Russie, la République tchèque et la Croatie, ce lundi au tirage au sort de l’Euro. La compétition, coorganisée entre la France et l'Espagne du 17 au 27 juin, se déroulera à Strasbourg et Valence (Espagne) pour la première phase (groupes, barrages et quarts), alors que la phase finale (demies, 3e place et finale) se disputera à Valence

Les Françaises ont hérité d’un groupe avec trois nations qui ont déjà été sacrées championnes d’Europe : 2005 pour les Tchèques, 2001 et 2009 pour la France, 2003, 2007 et 2011 pour la Russie. Mais les Bleues, vice-championnes d’Europe en 2013, 2015, 2017, 2019, font figure de favorites pour prendre la première place du groupe synonyme de place directe pour les quarts de finale.

Première place visée pour éviter les barrages

« Le groupe semble plutôt favorable à l’équipe de France, mais il y a cette inconnue de la Russie, puisque ça fait un petit moment qu’on ne les a pas jouées », a estimé la sélectionneuse de l’équipe de France, Valérie Garnier. « La Russie, on sait que c’est une équipe de grande taille sur tous les postes. Il y a une nouvelle génération qui a performé ces dernières années, et elles sont emmenées par les joueuses d’Ekaterinbourg et Koursk. Ça en fait un candidat sérieux », a déclaré Garnier.

Pour une place en quarts de finale, les Françaises devront prendre la première place de ce groupe, alors que les deuxième et troisième devront passer par un barrage. Elles croiseront avec le groupe C, où figure la Belgique, 4e du dernier Mondial 2018, la Turquie, la Slovénie et la Bosnie-Herzégovine.

Les Françaises tenteront de vaincre la malédiction de la dernière marche, après les revers contre l’Espagne (2013, 2017, 2019) et la Serbie (2015) en finale, alors que le dernier titre européen des Bleues remonte à 2009.

Avec ou sans public ?

Malgré le report d’un an des Jeux olympiques de Tokyo (23 juillet-8 août 2021) en raison de la pandémie de Covid-19, la Fédération internationale (Fiba) a maintenu l’Euro dames en juin 2021, en raison d’un calendrier chargé avec le Mondial prévu en 2022 en Australie.

Ce Championnat d’Europe servira de répétition générale et de rampe de lancement vers les JO pour les quatre nations européennes qui se rendront au Japon cet été, à savoir la France, l’Espagne, la Belgique et la Serbie.

Face à la situation sanitaire, la présence de public à Strasbourg et Valence est incertaine. « On souhaiterait que cet Euro féminin puisse se dérouler dans des conditions à peu près normal. On espère avoir, comme ça a été rappelé par tout le monde, du public dans les salles », a expliqué le président de la Fédération française de basket, Jean-Pierre Siutat.