ASSE-OL : Garcia a retardé ses changements parce qu'il n'était « pas content » de ses remplaçants

FOOTBALL L'entraîneur lyonnais a attendu les toutes dernières minutes pour apporter du sang neuf malgré une victoire acquise très tôt dans le match

J.L. avec AFP

— 

Rudi Garcia est entré dans l'histoire du derby avec l'OL.
Rudi Garcia est entré dans l'histoire du derby avec l'OL. — Philippe DESMAZES / AFP

Beaucoup de supporters lyonnais se sont arraché les cheveux dimanche soir alors que c'était une soirée à profiter de la vie. La raison ? Le conservatisme de Rudi Garcia, qui a attendu les tout derniers instants pour faire ses changements (85e minute), alors que le score du derby était acquis et que certains jeunes du centre de formation (Cherki, Bard, Gusto) piaffaient sur le banc et que d’habituels tauliers étaient absents (Aouar, Cornet, Paqueta).

Il y avait un bien un loup là-dessous, et l’entraîneur lyonnais s’en est expliqué en conférence de presse : « Un, parce que ceux qui étaient sur le terrain méritaient de rester. J’étais même prêt à aller avec les mêmes jusqu’au bout. Deux, parce que je n’étais pas content des rentrants lors du dernier match. C’est aussi un message que j’ai envoyé au groupe​. » Référence, sans doute, au manque de combativité de Cherki après la perte de balle qui a conduit au but messin dimanche dernier (0-1).

L’entraîneur lyonnais a tout de même revu son jugement sur la fin : « Finalement, je pense que c’était bien ensuite de ne pas prendre de cartons préjudiciables pour la suite, d’où les sorties de Thiago Mendes, Léo Dubois et Bruno Guimaraes, a expliqué Rudi Garcia. Je vous donne de manière très honnête les raisons pour lesquelles les changements ont eu lieu très tard, ce qui n’est pas dans mes habitudes. » Et pas du tout calculé, surtout, hein Roudi ?