ASSE-OL : Comment Lyon s’est (encore) offert un derby historique

FOOTBALL En l’emportant sèchement (0-5) dans le Chaudron, dimanche en Ligue 1, les Lyonnais ont vécu « une soirée presque parfaite »

Jérémy Laugier

— 

Excellent dimanche soir dans le Chaudron, comme les double-buteurs du soir Marcelo et Tino Kadewere, Maxence Caqueret (au centre) a pu savourer un nouveau succès dans le derby.
Excellent dimanche soir dans le Chaudron, comme les double-buteurs du soir Marcelo et Tino Kadewere, Maxence Caqueret (au centre) a pu savourer un nouveau succès dans le derby. — Philippe DESMAZES / AFP
  • L’OL n’a fait qu’une bouchée de son voisin stéphanois, dimanche soir lors du derby (0-5).
  • Actuel troisième de Ligue 1, Lyon s’accroche au tandem PSG-Losc, en visant éventuellement mieux d’ici quatre mois.
  • Ce net succès dans un derby, marqué par l’impressionnant regroupement de supporters le matin même autour du Parc OL, est savouré par les joueurs.

Au stade Geoffroy-Guichard,

« Ah oui, c’est vrai qu’il a marqué. » Sans doute involontairement, Rudi Garcia y est allé de son chambrage cocasse, tout sourire, dimanche soir après avoir survolé le derby à Saint-Etienne (0-5). En mode il y a eu une telle avalanche de buts dans le Chaudron que l’entraîneur lyonnais a dû cogiter avant de se souvenir que Tino Kadewere, double buteur à l’aller, avait inscrit le quatrième but. En vrai, l’ancien attaquant havrais s’est même offert un nouveau doublé contre les Verts, comme à l’aller, n’en déplaise à la mémoire de coach Rudi.

Cette fois sans prédiction mystique avant le match, mais avec une redoutable efficacité face à Jessy Moulin. (16e, 68e). « C’était magnifique, nous sommes très contents d’être entrés dans l’histoire du derby », savoure le Zimbabwéen de 25 ans. Car après… 64 années de domination stéphanoise dans l’historique des confrontations directes entre les deux voisins ennemis., l’OL vient de prendre l’avantage (45 victoires contre 44).

« Notre match le plus complet cette saison »

Et tant qu’à faire grâce à une manita égalant la plus grosse raclée des Lyonnais dans le Forez, le fameux 0-5 de novembre 2017 conclu avec Nabil Fekir brandissant fièrement son maillot. De la fierté, il n’en manquait pas dans les propos de Rudi Garcia après « cette soirée presque parfaite » : « C’est notre match le plus complet cette saison. On les a un peu asphyxiés sur le plan physique et on a été très bons sur la maîtrise collective ».

Réunis quelques minutes plus tôt sur la pelouse pour une photo souvenir, avec moult signes 69 (numéro de département du Rhône) réalisés, les joueurs ont eux aussi savouré cette claque infligée à une ASSE diminuée et hors du coup (16e).

Kadewere n’a encore jamais joué devant des supporters lyonnais

« Cette victoire va rester à vie dans ma mémoire, s’illumine Maxence Caqueret, rayonnant dans un cœur du jeu pourtant privé de Lucas Paqueta et Houssem Aouar. On a super-bien maîtrisé ce match, on a tout le temps été au-dessus. » Et ce notamment sur les coups de pied arrêtés, avec la patte droite vraiment inspirée de Memphis Depay et de Léo Dubois, à l’origine de quatre des cinq buts sur coups francs et corners.

« Boostés » par leurs supporters, le matin même à Décines, lorsque le car du club a dû fendre une foule de plus de 2.000 personnes, les Lyonnais ont même eu la sensation de goûter au football d’avant. « C’est dur avec le Covid-19, on ne joue pas avec du public, confie Tino Kadewere. Je n’ai encore jamais joué devant les supporters lyonnais. » Etrangement, le roi du derby en 2020-21 devrait être chaleureusement accueilli par les virages.