PSG-Basaksehir : Soupçon d'insultes racistes de la part du quatrième arbitre à un Turc, le match interrompu

FOOTBALL Le match s’est arrêté au bout d’un quart d’heure de jeu, un adjoint de Basaksehir accusant le quatrième arbitre de lui avoir proféré des injures racistes

A.L.G.

— 

Le match PSG-Basaksehir a été interrompu pour soupçon d'insultes racistes de la part du quatrième arbitre.
Le match PSG-Basaksehir a été interrompu pour soupçon d'insultes racistes de la part du quatrième arbitre. — FRANCK FIFE / AFP

Stupeur au Parc des Princes. On jouait à peine la quinzième minute de ce PSG-Baskasehir comptant pour la dernière journée du groupe H quand tout est parti en sucette sans qu'on comprenne pourquoi dans un premier temps. Le banc de l’équipe turque s'est pris le bec avec le corps arbitral, l'arbitre central a sorti un carton rouge à l’un d’entre eux, mais les esprits ne se sont pas calmés, loin de là.

A en croire les premières informations que l’on a pu récolter, Pierre Webo, l’adjoint camerounais de l’entraîneur du Basaksehir, se serait plaint d’insultes racistes de la part du quatrième arbitre roumain, présent le long des bancs de touche. « Pourquoi vous m'avez appelé negro ? », lui a-t-il asséné à plusieurs reprises, très énervé, rapidement soutenu par Demba Ba et l'ensemble de ses équipiers, staff compris. Face à cet imbroglio historique, les joueurs et le staff du PSG semblent avoir décidé de suivre les Turcs dans leur désir de tirer cette affaire au clair avant d’éventuellement reprendre la rencontre. L’arbitre central a finalement demandé à tous les acteurs de rejoindre les vestiaires.

Plus d’informations à suivre…