FC Nantes : Pourquoi la direction du FCN s’est résolue à confier l’équipe à Patrick Collot

FOOTBALL La direction du FCN a décidé matdi de se séparer de Christian Gourcuff. Patrick Collot, son adjoint, va assurer l’intérim jusqu’à janvier

David Phelippeau
— 
Patrick Collot, le nouveau coach du FCN.
Patrick Collot, le nouveau coach du FCN. — CHRISTOPHE SAIDI/SIPA
  • Christian Gourcuff n’est plus l’entraîneur du FCN, il a été remercié ce mardi matin.
  • C’est Patrick Collot, son adjoint, qui va assurer l’intérim sur le banc jusqu’en janvier.
  • La direction du FCN a cherché (en vain) un entraîneur lundi.

« C’est chez lui qu’on va taper à la porte quand on est dans la merde. » Jean-Michel Vandamme, ancien DG du LOSC, avait dit ça de Patrick Collot et sa tirade est toujours valable. Mardi, la direction du FC Nantes a finalement décidé de confier la « patate chaude » d’entraîneur à Patrick Collot (53 ans). Il remplace jusqu’à début janvier Christian Gourcuff, qui n’a pas résisté aux très mauvais résultats des Canaris (14es de L1 actuellement et 5 victoires en 23 matchs sur l’année 2020).

La semaine dernière, la direction du FCN, qui avait fixé jeudi à Christian Gourcuff un total de six points à prendre sur les deux matchs à venir (réceptions de Strasbourg et Dijon), avait parallèlement commencé à prospecter pour un nouvel entraîneur. Une preuve supplémentaire que la famille Kita n’avait plus confiance en Gourcuff, qui a paru sans solution dimanche soir après la déroute (0-4) dimanche contre Strasbourg. Mogi Bayat, agent très proche des Kita, avait ainsi contacté le Belge Hein Hein Vanhaezebrouck, qui a finalement signé à la Gantoise, et le Suisse René Weiler, lequel ne faisait finalement pas l’unanimité en interne.

Pas le premier choix

Lundi, lendemain de débâcle, les dirigeants ont poursuivi leurs recherches. Une ribambelle de techniciens leur a été proposée (Eric Roy, Franck Passi, Gustavo Poyet etc.). Patrick Vieira n’a jamais été contacté. En revanche, l’entourage de Laurent Blanc l’a été, mais l’ancien sélectionneur n’a pas donné suite. Prise par le temps et ayant essuyé quelques refus, la direction du FCN a opté pour la solution interne (Collot), un choix pourtant non envisagé quelques jours avant.

Patrick Collot est très apprécié du vestiaire. « C’est un vrai meneur d’hommes, quelqu’un de droit », estime un proche du vestiaire. Le natif d’Avignon n’a pas le diplôme d’entraîneur professionnel de football (BEPF). Le FCN dispose d’un délai d’un mois pour se mettre en règle et trouver un coach diplômé. De toute façon, Collot n'envisagerait pas d'aller au-delà de janvier dans la peau du numéro 1.