Premier League : Le coach de Burnley accuse les joueurs de profiter du huis clos pour gratter des pénos en criant

FOOTBALL L'entraîneur de Burnley dénonce la filouterie de ses adversaires en Premier League

W.P.

— 

Sean Dyche se sent lésé
Sean Dyche se sent lésé — Alex Pantling/AP/SIPA

Le football à huis clos change beaucoup de choses pour les joueurs. L’absence de supporters ne galvanise pas, n’intimide pas et remet dont en cause la notion de matchs à domicile. Mais ce n’est pas tout.

D’après l’entraîneur de Burnley​, Sean Dyche, les joueurs de Premier League profitent du contexte sonore pour en faire des caisses quand ils tombent dans la surface. Histore de gratter des penaltys.

Des joueurs qui « couinent et hurlent »

« La nouvelle mode maintenant est la simulation d’une blessure et les joueurs crient et se tiennent le visage. Et pour l’arbitre à cause des stades à huis clos, cela semble être un moyen de le faire réfléchir différemment lorsque vous vous mettez à crier et hurler. […] Maintenant, vous avez des tricheries flagrantes, des feintes flagrantes de blessure, avec des gens qui couinent et hurlent. »

Il y a sans doute du vrai dans ce que dit le coach de Burnley, mais n’oublions pas que ce sont les paroles d’un homme dont l’équipe est 18e de Premier League avec un point.