Olympiakos-OM : Les Marseillais battus en toute fin de match pour leur retour en Ligue des champions

LIGUE DES CHAMPIONS L’Olympique de Marseille a été battu dans le temps additionnel par l’Olympiakos (1-0) au stade Karaïskaki mercredi en Ligue des champions

Adrien Max

— 

Dario Benedetto et l'OM ont été renversé dans le temps additionnel par l'Olympiakos.
Dario Benedetto et l'OM ont été renversé dans le temps additionnel par l'Olympiakos. — LOUISA GOULIAMAKI / AFP
  • L’Olympique de Marseille s’est incliné 1-0 face à l’Olympiakos, en Grèce, pour son premier match de Ligue des Champions depuis sept ans.
  • Après avoir dominé la première période, les Marseillais se sont progressivement éteints dans ce match et l’Olympiakos a logiquement marqué dans le temps additionnel.
  • Dimitri Payet et Dario Benedetto ont été très décevants.

L'Olympique de Marseille, s’est fait battre en toute fin de match (0-1) mercredi soir en Grèce par l’ Olympiakos, pour son retour en  Ligue des champions après sept ans d’absence. Après un bon début de match, les Marseillais se sont éteints petit à petit, pour être punis par un but grec dans le temps additionnel, sur une passe de Mathieu Valbuena. Rageant pour l’OM.

Une première mi-temps prometteuse, et puis plus rien

Ces sept années d’absence de l’OM en Ligue des champions ne se sont pas ressenties en début de match, les joueurs marseillais sont très bien rentrés dans la partie. Ils ont dominé les coéquipiers de Mathieu Valbuena, largement à leur niveau en première période. Mais les Olympiens n’ont malheureusement pas ouvert le score, Thauvin a loupé une reprise avec son genou (30e), et les Marseillais ont disparu progressivement. Après deux nouveaux mauvais choix au retour des vestiaires par Benedetto et Payet, les joueurs de l’OM ont commencé à prendre l’eau, et le bouillon, par l’Olympiakos. Mandanda a repoussé l’échéance sur une frappe à bout pourtant de Valbuena (70e), mais le but d’Ahmed Hassan dans le temps additionnel, s’il est cruel, leur pendait au nez.

Benedetto et Payet loin d’être au niveau

Déjà en difficulté en championnat, Dario Benedetto ne s’est pas montré meilleur sur le plan européen. L’attaquant de l’OM a débuté par un mauvais choix en tentant une frappe lointaine plutôt que de lancer Payet ou Thauvin (3e). Le ton de la soirée était donné. Il aurait pu ouvrir le score au retour des vestiaires, mais il se fait battre dans son duel par le gardien de l’Olympiakos, José Sa. L’attaquant argentin, qui n’a plus planté depuis le 27 février dernier, s’est ensuite fait bouger à l’épaule après avoir été lancé par Geye quelques minutes plus tard. André Villas Boas aurait pu le remplacer bien plus tôt (75e). Constat partagé pour Dimitri Payet, très loin d’être à son meilleur niveau. C’est pourtant le joueur dont l’OM a besoin dans ces rendez-vous européens. Suspendu en Ligue 1, il n’était clairement pas dans le rythme en multipliant les pertes de balles en attaque, et sans aider Amavi en défense.

La qualification déjà compliquée

Marseille peut regretter ce mauvais résultat dans cette première journée. Car dans ce groupe qui s’annonce serré, tous les points vont compter et en prendre un en Grèce semblait un minimum. Dans l’autre match du groupe, Manchester City s’est imposé à domicile face au FC Porto. Le match à trois derrière les Anglais pour se qualifier est mal embarqué, et il ne faudra pas se rater lors de la double confrontation face aux Portugais. En attendant, c’est bien l’Olympiakos qui a pris un sérieux avantage.