US Open : Du coté des Français, il ne reste plus qu’Alizé Cornet

TENNIS La joueuse s’est qualifiée pour la deuxième semaine de tournoi américain. Corentin Moutet s’est lui fait largement dominer par le canadien Félix Auger-Aliassime

20 Minutes avec AFP

— 

Alizé Cornet lors de son match contre Madison Keys, à l'US Open le 5 septembre 2020.
Alizé Cornet lors de son match contre Madison Keys, à l'US Open le 5 septembre 2020. — Frank Franklin II/AP/SIPA

Alizé Cornet va se sentir bien seule mais cela pourrait relancer sa motivation pour passer de nouveaux tours. Alors qu’il ne restait déjà plus que deux Français vendredi soir en lice à l’US Open, la joueuse est la seule à avoir survécu à la 6e journée samedi. Corentin Moutet s’est en effet fait balayer par le canadien Félix Auger-Aliassime.

Abandon sur blessure

Alizé Cornet a donc battu l’américaine Madison Keys (14e) sur le score de 7-6 (7/4), 3-2. La 56e mondiale a bénéficié de l’abandon de son adversaire en raison d’une blessure pour se qualifier, elle qui n’avait encore jamais atteint la seconde semaine à Flushing Meadows. Au deuxième set, « je voyais bien qu’elle ne pouvait pas servir normalement, mais pour le reste elle jouait comme d’habitude. Donc je me disais surtout ne te laisse pas déconcentrer », a déclaré la Française.

Désormais, elle a atteint les 8es de finale des quatre tournois du grand chelem, mais elle n’a encore jamais réussi à passer en quarts dans aucun. Elle aura une bonne opportunité de le faire lundi puisqu’elle affrontera la Bulgare Tsvetana Pironkova qui fêtera ses 33 ans le 13 septembre, jour de la finale messieurs, et qui avait mis sa carrière tennistique entre parenthèses depuis 2017.

Le cauchemar de Moutet

Corentin Moutet n’a lui pas du tout fait le poids face à Félix Auger-Aliassime (21e). Il a vécu un vrai cauchemar en jouant contre le grand espoir canadien. Le score est sans appel : 6-1, 6-0, 6-4. Le 77e mondial a été débordé de tous les côtés par le 21e qui a dicté le rythme durant les deux premières manches avec pléthore de coups puissants. Après un passage au vestiaire, le Français est parvenu à donner un peu plus de fil à retordre à son adversaire, mais il n’a pas tenu plus de 1 h 56 min.

Parmi les poids lourds du tournoi, Serena Williams et Daniil Medvedev seront bien en deuxième semaine, mais si le Russe a mis un nouveau vent à son adversaire, l’Américaine a dû, elle, laisser passer l’orage avant de prendre le dessus. La quête du 24e titre majeur record se poursuit pour Serena Williams, mais la 8e mondiale a bien failli se fracasser sur l’écueil Sloane Stephens (39e).

« Ça a été très intense », a reconnu l’ex-N.1 mondiale qui a semblé éprouver des difficultés physiques dans la première partie du match, avant de retrouver des jambes, du souffle, et de la confiance. Au bout du compte, c’est une victoire 2-6, 6-2, 6-2. Au prochain tour, Serena affrontera la Grecque Maria Sakkari (22e) qui l’avait battue la semaine dernière en 8es du tournoi de Cincinnati délocalisé dans la bulle de Flushing Meadows.