Coronavirus et rugby : La FFR annonce un « effort exceptionnel » de 35 millions d’euros pour soutenir les clubs amateurs

RUGBY Pour soutenir des clubs fragilisés par la fin prématurée de la saison à cause du coronavirus, la Fédération française de rugby prend des mesures fortes

N.S.
Les clubs de rugby sont fragilisés par l'arrêt des compétitions provoqué par l'épidémie de coronavirus.
Les clubs de rugby sont fragilisés par l'arrêt des compétitions provoqué par l'épidémie de coronavirus. — Frédéric Dides / Sipa

D’ordinaire, le printemps dans le rugby, c’est l’époque des phases finales et des rentrées d’argent pour les clubs amateurs, entre recettes de billetterie, buvettes et tournois de jeunes. Or, leur saison 2019-2020 s’est achevée dès le 27 mars, sur décision de la Fédération française de rugby (FFR) en raison de l’épidémie de coronavirus.

« Face à cette situation exceptionnelle, un plan massif de soutien et de relance a été mis en place dont un effort exceptionnel de soutien aux clubs de 35 millions d’euros », annonce dans un communiqué ce mardi la FFR dans un communiqué.


Sur cette somme, 14 millions d’euros concernent la fin de saison actuelle. Il s’agit en fait des sommes non perçues par les ligues régionales et la Fédération, qui a décidé d’arrêter les prélèvements sur les comptes des clubs pour les « trois derniers mois » de la saison actuelle (cotisations licences et assurance, coûts de mutation…).

Une saison 2020-2021 « à zéro prélèvement »

Les 21 millions d’euros restants concernent l’exercice prochain, puisque la FFR annonce pour 2020-2021 « une saison à zéro prélèvement pour les clubs ». La Fédération s’engage à redistribuer aux ligues régionales le manque à gagner né de ces non-prélèvements.

Le financement de cette opération « combinera l’affectation du résultat de l’exercice actuel, un recours au fonds assurance et aux fonds propres de la FFR », indique son trésorier général Alexandre Martinez.