Coronavirus: José Mourinho admet avoir violé les règles de confinement

FOOTBALL Le Mou a organisé un petit entraînement avec quelques joueurs de son équipe

N.C. avec AFP
— 
José Mourinho a organisé un entraînement avec quelques joueurs en plein confinement en Angleterre.
José Mourinho a organisé un entraînement avec quelques joueurs en plein confinement en Angleterre. — Ronny HARTMANN / AFP

José Mourinho fait amende honorable. Le coach de Tottenham, surpris en train de rencontrer plusieurs de ses joueurs dans un parc londonien en plein confinement pour lutter contre l'épidémie de Covid-19, a admis mercredi ses torts. «Je reconnais que mes actes ne sont pas conformes au protocole mis en place par le gouvernement qui veut que l'on n'ait de contacts qu'avec les personnes de notre foyer», a admis le coach portugais dans un communiqué, selon la presse britannique.

«Il est vital que nous jouions notre rôle et que nous suivions les conseils du gouvernement pour soutenir nos héros du NHS (système de santé britannique) et que nous sauvions des vies», a-t-il ajouté. Mourinho avait été photographié à l'entraînement avec Tanguy Ndombélé dans un parc public de la banlieue nord de Londres, où deux autres joueurs des Spurs, Davinson Sanchez et Ryan Sessegnon, ont été vus courir côte à côte, alors que Serge Aurier a publié sur Instagram une vidéo de lui faisant son jogging avec une autre personne.

Le maire inquiet de l'exemple donné aux plus jeunes

Interrogé par la BBC, le maire de Londres Sadiq Khan a estimé que le «Special One» et ses joueurs devraient montrer l'exemple. «Mon inquiétude est que ceux qui supportent les Spurs, particulièrement les enfants, ou ceux qui suivent le football, voient ces images, lisent le journal, regardent sur internet et pensent "si c'est bon pour eux, pourquoi ce ne serait pas bon pour moi ?"», a expliqué l'élu.

La Premier League est interrompue depuis mi-mars en raison de la propagation du coronavirus et plusieurs incidents impliquant des footballeurs ne respectant pas les règles de distanciation sociale ont déjà été rapportés.

Le défenseur de Manchester City Kyle Walker est ainsi sous la menace d'une sanction de son club à la suite d'informations dans la presse selon lesquelles il aurait fait venir des prostituées à son domicile en plein confinement. «Je tiens à m'excuser auprès de ma famille, de mes amis, de mon club, de mes supporters et du public pour les avoir laissé tomber», avait déclaré le joueur dans un communiqué.