TFC : Une petite année et puis s’en va… Gen Shoji repart déjà au Japon

FOOTBALL Arrivé en janvier 2019, le défenseur central japonais Gen Shoji quitte déjà Toulouse. Confronté depuis quatre mois à une mystérieuse blessure, il s’est officiellement engagé ce lundi avec Gamba Osaka

Nicolas Stival
— 
Gen Shoji, le désormais ancien défenseur japonais du TFC.
Gen Shoji, le désormais ancien défenseur japonais du TFC. — Pascal Pavani / AFP

Il restera dans l’Histoire comme le premier joueur japonais à avoir évolué au TFC. Mais l’aventure violette de Gen Shoji n’aura duré que 13 mois et 19 matchs de Ligue 1. Arrivé en janvier 2019 à Toulouse pour trois millions d’euros, le défenseur international nippon de 27 ans rejoint Gamba Osaka, qui a officialisé sa signature (mais pas le montant du transfert) ce lundi, avant d’être imité par la lanterne rouge de Ligue 1. Le mercato japonais est ouvert jusqu’en mars.

Shoji avait déjà évolué dans ce club avant de rejoindre les Kashima Antlers, toujours en J-League, de 2011 à 2019. Plutôt correct lors de sa première demi-saison, malgré un certain manque de vitesse et de densité physique, l’arrière central n’a disputé que 47 minutes au cours de l’actuel exercice, le 25 septembre contre Angers (0-2).

Depuis, le huitième de finaliste du Mondial 2018, sous contrat jusqu’en juin 2022, traînait une mystérieuse blessure à la cheville que même un séjour au Japon pendant les fêtes n’avait pas réussi à résorber. « Il n’y a rien aux examens, mais quand il essaie de s’entraîner, sa cheville est très gonflée », ne pouvait que déplorer Antoine Kombouaré mi-décembre, lors de sa courte parenthèse sur le banc toulousain. Peut-être que l’air du pays aura des vertus thérapeutiques insoupçonnées. Réponse (peut-être) d’ici la reprise du championnat, le 23 février…