RC Strasbourg : Majeed Waris, coup de maître ou pari risqué ?

FOOTBALL L'attaquant ghanéen est prêté six mois au club alsacien par le FC Porto

Thibaut Gagnepain

— 

Majeed Waris entouré du président du Racing Marc Keller (à gauche) et de Loïc Désiré, le responsable du recrutement du club alsacien.
Majeed Waris entouré du président du Racing Marc Keller (à gauche) et de Loïc Désiré, le responsable du recrutement du club alsacien. — RC Strasbourg Alsace
  • Le RC Strasbourg cherchait à se renforcer en attaque pendant ce mercato, il a obtenu le prêt de Majeed Waris. Un joueur bien connu en Ligue 1.
  • Le Ghanéen peut-il faire du bien au Racing ? L’ancien pro Olivier Quint en est convaincu. Il l’a vu à Nantes la saison passée où l’attaquant a laissé un très bon souvenir.
  • Reste la question de sa condition physique. Majeed Waris n’a pas joué de la saison…

Devant sa télé, il a dû aimer. Majeed Waris n’a pas pris part à la victoire du Racing, ce week-end en seizièmes de finale de la Coupe de France à Angoulême (5-1). Prêté en milieu de semaine par le FC Porto, l’attaquant va découvrir ses nouveaux partenaires seulement cette semaine.

Sa première sous le maillot bleu pourrait ensuite avoir lieu à Monaco, samedi prochain en Ligue 1. « Je serai prêt, c’est 100 % sûr », a-t-il clamé avec enthousiasme vendredi lors de sa conférence de presse de présentation. Le Ghanéen sera-t-il alors un vrai renfort pour les Strasbourgeois ?

« Des profils comme lui sont de plus en plus rares »

« C’est un bon joueur de rupture, qui aime prendre la profondeur, percuter. Des profils comme lui sont de plus en plus rares », répond Olivier Quint. L’ancien pro, aujourd’hui éducateur et commercial pour Orhon Sports, a bien observé Waris la saison dernière à Nantes. « Il a laissé un bon souvenir, auprès des supporters et du groupe », poursuit celui qui était consultant pour France Bleu Loire Océan.

Avec les Canaris, le Black Star avait eu droit à 33 apparitions en championnat pour un bilan de 5 buts et 3 passes décisives. « C’est peut-être ce qu’il lui manque pour être complet : des statistiques, consent Quint. Mais il crée beaucoup de différences dont profitent ses partenaires, n’est pas avare d’efforts et défend. »

« Je ne suis pas à 100 % mais j’ai beaucoup travaillé »

Une belle activité qui va de pair avec une bonne condition physique. Mais où en est l’attaquant après un début de saison sans disputer la moindre minute avec le club portugais ? « Je ne suis pas à 100 % mais j’ai beaucoup travaillé avec le FC Porto et je voyais un entraîneur personnel deux fois par jour », assure l’intéressé. « Il m’a trouvé extra ! »

« Le problème qu’il va avoir, c’est le manque de rythme », nuance Emmanuel Vallance, le préparateur physique de Valenciennes (Ligue 2). « Rien ne remplace l’intensité d’un match. Je me souviens qu’à Sochaux, on avait dû gérer le prêt de Goran Karanović qui ne jouait pas avec Angers. Il lui avait fallu un bon mois pour qu’il puisse enchaîner les rencontres. Mais je ne suis pas inquiet, Flo (Bailleux) et Guillaume (Jahier) font du super boulot. Ils vont l’évaluer et vite le remettre sur pied. »

Alors Thierry Laurey devra faire des choix au sein de son attaque. Avec qui aligner Majeed Waris ? « A Nantes, il était très complémentaire avec les grands gabarits comme Sala ou Coulibaly. Il apportait de la vitesse », se souvient Olivier Quint. « Autour d’Ajorque, ça pourrait être hyper intéressant… Moins avec Mothiba à mon sens. »

« Je suis venu ici pour gagner »

Le Ghanéen n’a pas exprimé ouvertement ses préférences. « J’ai vu jouer l’équipe, il y a de très bons attaquants, ça peut donner de belles combinaisons », a-t-il dit poliment avant de répéter ses objectifs. « Je suis venu ici pour gagner, je veux tout le temps gagner. » Il a six mois pour le prouver, voire davantage puisque son prêt est assorti d’une prolongation de contrat de deux ans contre un transfert estimé à deux millions d’euros. Presque une broutille pour un attaquant aujourd’hui.