FC Nantes-OL : « Peut-être que Cherki vous a surpris, mais pas nous ! », lance Anthony Lopes

FOOTBALL Les Lyonnais se sont qualifiés (3-4) à la Beaujoire, samedi, en 16e de finale de la Coupe de France. Le produit de la formation lyonnaise, âgé de 16 ans, a marqué deux buts et réalisé deux passes décisives

David Phelippeau

— 

Cherki dans les bras de Cornet.
Cherki dans les bras de Cornet. — LOIC VENANCE / AFP
  • L’Olympique Lyonnais s’est qualifié, samedi soir, à la Beaujoire, en s’imposant 3-4 grâce à un Rayan Cherki stratosphérique.
  • Le milieu de terrain offensif a marqué deux buts et été passeur décisif à deux reprises.
  • « C’est un phénomène », selon Martin Terrier, qui n’est pas le seul joueur lyonnais admiratif de ce jeune de 16 ans.

Il doit adorer le jaune. Une couleur qui brille comme lui, samedi soir, à la Beaujoire. En début d’année 2019, Rayan Cherki avait martyrisé les U17 nantais en championnat (cf vidéo).

Samedi soir, c’est en professionnel, à 16 ans que le milieu de terrain offensif lyonnais s’est offert une balade sur les bords de la Loire, dans un stade de la Beaujoire médusé par un talent si précoce. A lui tout seul, il a qualifié (3-4) l'OL en 8e de finale de la Coupe de France en signant – écoutez bien – deux buts et deux passes décisives. Sans omettre le penalty provoqué (et manqué par Dembélé) en deuxième mi-temps.

« On le voit à l’entraînement, peut-être qu’il vous a surpris vous, mais pas nous, sourit le gardien de but Anthony Lopes. A lui de garder la tête sur les épaules. C’est vrai qu’il est très à l’aise avec le ballon. Sa seule préoccupation pour lui, c’est de poursuivre sur cette lancée-là, de continuer à grandir. On sent déjà que c’est quelqu’un de mûr malgré son jeune âge. » 17 ans en août. Cette éclosion extrêmement précoce n’est évidemment pas sans rappeler celle de Karim Benzema, qui avait néanmoins commencé avec les grands à 18 ans.

Rudi Garcia tempère pour pas qu’on le « porte aux nues »

Rudi Garcia préfère tempérer l’emballement médiatique généré par la prestation magistrale de son protégé, déjà auteur d’un but en 32e de finale de la Coupe de France à Bourg-en-Bresse (0-7) : « Rayan Cherki, on sait que c’est un garçon qui a les capacités pour être décisif. Bien sûr que ça, ça m’a plu. Bien sûr que mon rôle c’est aussi d’abaisser les niveaux parce que tout le monde va le porter aux nues. […] Ce qui m’a plu à moi, c’est son jeu collectif avec les autres ce soir, l’intelligence de ses choix de jeu, et ses courses défensives. S’il continue comme ça, il pourra continuer à progresser. » Des propos très mesurés dans la bouche du coach lyonnais parfaitement dans son rôle.

« Il a une maturité extraordinaire pour son âge », selon Martin Terrier

Un petit mot du gamin sinon ? Après avoir répondu à OL TV, Rayan Cherki est allé aussi vite devant les journalistes que sur le terrain en prétextant une grosse fatigue… Mais, en même temps, ce sont sans doute ses coéquipiers qui en parlent finalement le mieux. Marçal : « Rayan a montré aujourd’hui qu’il peut jouer avec nous et nous aider. Nous, on n’est pas surpris parce qu’on voit ça presque tous les jours à l’entraînement. C’est un joueur magnifique. »

Martin Terrier ne tarit pas d’éloges non plus : « C’est un phénomène. Beaucoup de gens misent sur lui. Je ne veux pas m’avancer trop vite car on a connu des futurs grands qui n’ont ensuite pas fait la carrière qu’on leur prédisait. Mais, moi, je mets une pièce sur lui quand même. Il a une maturité extraordinaire pour son âge. » 16 ans et déjà très grand ?