OL : Le mercato hivernal lyonnais révèle-t-il « une cacophonie » à la tête du club ?

FOOTBALL Lâché à sept points du podium en Ligue 1 et diminué après les graves blessures de Memphis Depay et Jeff Reine-Adélaïde, l’OL tarde pourtant à recruter cet hiver

Jérémy Laugier

— 

Juninho, Jean-Michel Aulas et Florian Maurice s'activent pour tenter de compenser notamment la grave blessure de Jeff Reine-Adélaïde durant ce mercato hivernal.
Juninho, Jean-Michel Aulas et Florian Maurice s'activent pour tenter de compenser notamment la grave blessure de Jeff Reine-Adélaïde durant ce mercato hivernal. — ROMAIN LAFABREGUE / AFP
  • A la peine en Ligue 1 (7e à sept points du podium), l’OL est dos au mur et n’a pas le droit de se manquer lors du mercato hivernal.
  • A la veille d’un 16e de finale de Coupe de France à Nantes et à 15 jours de la fin de la période de transferts, 20 Minutes se penche ce vendredi sur le flou accompagnant jusque-là le mercato lyonnais.

Il y a tout juste un mois, l’ambition lyonnaise était clairement fixée par Juninho en vue du mercato hivernal. « Si on peut faire un joueur par secteur, un derrière, un au milieu, et un en attaque, ce serait l’idéal, indiquait le directeur sportif de l’OL, en marge du tirage au sort des 8es de finale de Ligue des champions. Il nous faut des joueurs avec de la personnalité et de l’expérience, c’est ce qu’il nous manque dans l’équipe. C’est mon avis, mais on va écouter Rudi [Garcia], Florian [Maurice] et le président. »

La période des transferts va s’achever dans 15 jours et aucun élément n’est pour l’instant venu compenser les graves blessures au genou de Memphis Depay, Jeff Reine-Adélaïde et Oumar Solet (saison terminée pour tous les trois), ou les longues indisponibilités des latéraux Youssouf Koné (cheville) et Léo Dubois (ménisque). Une bonne dizaine de pistes sont sorties dans les médias, et les profils très variés interpellent, de Steven Nzonzi à Karl Toko-Ekambi en passant par Thomas Lemar, Jean-Michaël Seri, Kévin Gameiro, Jonathan David, Hwang Hee-chan et Tino Kadewere.

« Juninho et Florian Maurice travaillent en binôme »

Jihed Taniche, agent de l’attaquant havrais, actuel meilleur buteur de Ligue 2, a confirmé jeudi à 20 Minutes « des discussions en cours » avec l’OL. Mais une question se pose : Lyon ne part-il pas dans tous les sens, notamment en raison de ses différents dirigeants impliqués dans le recrutement ? « Je ne pense pas que ça soit la guerre entre Juninho et Florian Maurice [responsable du recrutement], j’ai l’impression qu’ils travaillent de façon collégiale et même en binôme, estime un agent de joueurs. Après, est-ce que l’un peut être tenté de mettre des bâtons dans les roues de l’autre ? En tout cas, Florian Maurice se voyait bien être promu directeur sportif à Lyon. »

L’arrivée de Juninho au printemps dernier a forcément changé la donne dans la politique sportive du club, comme le confirment les signatures de Thiago Mendes et surtout de Sylvinho et Jean Lucas. Comment les deux anciens joueurs de l’OL s’organisent-ils pour bien collaborer ? « Florian Maurice est davantage sur le terrain, il assiste à trois ou quatre matchs par semaine, confie Jean-Marc Chanelet, ancien coéquipier de Juninho à l’OL et désormais membre de la cellule de recrutement du FC Nantes. Quand à ''Juni'', il suit plus l’équipe, il vit vraiment les choses à fond et il a ses réseaux. Ajoutez à cela Jean-Michel Aulas et Rudi Garcia et de l’extérieur, on peut parfois avoir une impression de cacophonie. »

« Ne vaut-il pas mieux bien préparer le mercato estival ? »

Agent sportif depuis 28 ans, Stéphane Canard n’a pas ce ressenti au sujet de la direction sportive lyonnaise. « Ce club sait où il va et même si des voix peuvent paraître discordantes, l’organigramme est selon moi très clair la tête de l’OL », indique-t-il. Il n’empêche que peu de supporters ont compris comment un attaquant axial comme Karl Toko-Ekambi (Villarreal) pouvait être ciblé, alors qu’il a davantage un profil de finisseur comme Moussa Dembélé que de joueur créatif comme Memphis Depay et Jeff Reine-Adélaïde, voire d’ailier dribbleur comme cela fait défaut à l’effectif lyonnais actuel.

« Comme Depay et Reine-Adélaïde reviendront dans quelques mois, l’OL va peut-être travailler sur le prêt d’un joueur d’un gros club, suggère un agent. Mais encore faudrait-il que ce joueur puisse vraiment tirer tout un groupe vers le haut. Et finalement, à moins d’un miracle, l’aventure européenne va s’arrêter contre la Juve [en huitièmes], donc ne vaut-il pas mieux économiser de l’argent en ne gonflant pas cet effectif, afin de bien préparer le mercato estival ? » Depuis mercredi soir et le nouveau succès du Stade Rennais (0-1 à Nîmes), l’OL pointe tout de même à sept points du podium en Ligue 1.