OL-Brest : « Ma tête n’est vraiment tournée que vers Lyon », assure Jean Lucas, encore buteur en Coupe de la Ligue

FOOTBALL Très peu utilisé depuis son arrivée l'été dernier, le milieu brésilien de 21 ans a libéré l'OL mercredi d'une nouvelle belle frappe lointaine contre le Stade Brestois (3-1). Il ne se voit pas quitter Lyon dès cet hiver

Jérémy Laugier

— 

Jean Lucas célèbre son troisième but de la saison avec son coéquipier Maxence Caqueret, mercredi contre Brest. JEAN-PHILIPPE KSIAZEK
Jean Lucas célèbre son troisième but de la saison avec son coéquipier Maxence Caqueret, mercredi contre Brest. JEAN-PHILIPPE KSIAZEK — AFP
  • Jean Lucas a signé une entrée décisive mercredi en permettant à l’OL d’assurer sa place dans le dernier carré de la Coupe de la Ligue, grâce à un succès (3-1) contre Brest.
  • Choix de Juninho l’été dernier, le jeune milieu relayeur brésilien compte un épatant ratio d’un but inscrit toutes les 81 minutes avec l’OL, et une seule titularisation.
  • Malgré une offre de prêt cet hiver de l’Atlético Mineiro, Jean Lucas compte bien poursuivre son aventure à Lyon.

Au Parc OL,

Quel joueur lyonnais présente le redoutable ratio d’un but inscrit toutes les 81 minutes cette saison ? Non, il ne s’agit pas des attaquants Memphis Depay et Moussa Dembélé mais d’un milieu relayeur ayant longtemps été considéré comme un flop du dernier mercato estival lyonnais. Le Brésilien Jean Lucas (21 ans) a en effet trouvé le moyen de signer mercredi contre Brest (3-1) son troisième but de la saison d’une frappe lointaine limpide. Une drôle de performance pour un jeune ayant dû se contenter de 244 minutes de jeu (toutes compétitions confondues) pour sa première expérience en Europe…

Pas sûr qu’il ait quitté Flamengo en rêvant de prendre part à la toute dernière Coupe de la Ligue de l’histoire du foot français mais celle-ci lui permet de bénéficier du turn over de Rudi Garcia. Très en vue en 8es de finale pour sa seule titularisation de la saison, le 18 décembre face à Toulouse (4-1), avec un superbe but et une passe dé à la clé, Jean Lucas a permis à son équipe de se rapprocher du Stade de France mercredi. Avec une qualité manquant clairement aux milieux lyonnais depuis le départ de Corentin Tolisso en 2017 : de puissants tirs lointains.

« Quand Juninho m’a appelé, c’était pour moi un honneur de jouer en Europe »

« Je suis très heureux ce soir car j’ai beaucoup travaillé mes frappes à l’entraînement depuis plusieurs jours », explique l’intéressé, qui aurait fait l’objet d’une offre de prêt de 18 mois de l’Atlético Mineiro, selon une information publiée par L’Equipe juste avant OL-Brest. « Quand Juninho m’a appelé, c’était pour moi un honneur de venir jouer en Europe, dans un grand club comme Lyon, assure Jean Lucas. Ma tête n’est vraiment tournée que vers l’OL. » Pour autant, il ne nie pas sa frustration de ne pas avoir pu intégrer davantage jusque-là, tout comme Maxence Caqueret, un secteur de jeu dans lequel Lucas Tousart et Thiago Mendes ne semblent pourtant pas indétrônables.

Je suis un jeune joueur et je savais que ce serait difficile de découvrir un style de jeu très différent du Brésil. Je travaille encore et encore pour m’adapter le plus rapidement possible. C’est vrai qu’il y a des moments où j’ai été un peu triste. Car on a beau tout donner à l’entraînement et savoir qu’on a des qualités, c’est dur de ne pas jouer. Je discute beaucoup avec mes parents et ils font tout pour que je relève la tête. »

A en croire son entrée en jeu décisive mercredi, Jean Lucas (sous contrat à l’OL jusqu’en 2024) est effectivement déterminé à s’imposer et à prouver que Juninho ne s’était pas trompé dans son principal choix de recrutement. « Je prends confiance en jouant un peu plus en ce moment. Je sais que je peux aider mon équipe. » Au vu de la première partie de saison galère de l’OL et des blessés longue durée (Memphis Depay et Jeff Reine-Adélaïde), difficile de se passer d’un milieu ayant autant scoré cette saison que les attaquants Bertrand Traoré, Martin Terrier et Maxwel Cornet, non ?