VIDEO. Coupe de France : Le Stade Rennais dans l’inhabituel rôle de tenant du titre

FOOTBALL Les Bretons reçoivent Amiens pour leur entrée dans la compétition ce samedi

Camille Allain
— 
Le joueur du Stade Rennais Mbaye Niang tient dans ses mains la Coupe de France, ici le 30 avril lors du retour à Rennes.
Le joueur du Stade Rennais Mbaye Niang tient dans ses mains la Coupe de France, ici le 30 avril lors du retour à Rennes. — Mathieu Pattier / SIPA

L’éternel loser dans la peau du vainqueur. Ce samedi à 18h, le Stade Rennais se présentera sur sa pelouse avec un inhabituel statut, celui de tenant du titre. Opposés à Amiens pour leur entrée en Coupe de France, les Bretons retrouvent la compétition qui leur avait tant souri la saison passée, auréolés d’une victoire prestigieuse en finale face à l’invincible PSG​.

« L’aventure qu’on a vécue la saison dernière restera gravée je pense très longtemps dans l’esprit de tout le monde. On va avoir, qu’on le veuille ou non l’étiquette du vainqueur sortant, reconnaît l’entraîneur Julien Stéphan. Mais c’est une autre saison », prévient-il.

« Le titre ne fait pas de nous un favori de la compétition »

Privé de Clément Grenier, toujours en reprise, le coach des Rouge et Noir ne compte pas prendre à la légère ce 32e de finale face à un adversaire qui évolue au même niveau. Mais il refuse l’étiquette de vainqueur potentiel. « Le titre ne fait pas de nous un favori de la compétition, loin de là. La saison dernière, nous avions fait un exploit », rappelle l’entraîneur.

Celui qui était alors le plus jeune entraîneur de Ligue 1 avait réussi là où tous ses prédécesseurs avaient échoué en ramenant la coupe à la maison pour la première fois depuis 1971. On en aurait presque oublié que l’an dernier, les Rennais avaient débuté leur campagne de coupe par une pénible victoire miraculeusement acquise aux tirs au but face à Brest​.

Face à lui, Julien Stéphan retrouvera Luka Elsner, le nouveau plus jeune coach de Ligue 1. Et croisera la route d’Amiens pour la troisième fois déjà. Vainqueurs en championnat, les Bretons avaient perdu en Picardie en Coupe de la Ligue, seul accroc dans une fin d’année empreinte de réussite. « Il y a eu une coupure. On devra être en capacité de retrouver immédiatement nos valeurs collectives, ce qui a fait notre force sur l’ensemble du mois de décembre. Je choisirai l’équipe la plus performante pour débuter ».