Mourad Tsimpou a joué Jump (de Van Halen) en direct au Vélodrome, le 29 novembre 2019, avant OM-Brest.
Mourad Tsimpou a joué Jump (de Van Halen) en direct au Vélodrome, le 29 novembre 2019, avant OM-Brest. — J. Saint-Marc / 20 Minutes

FOOTBALL

VIDEO. OM: « Un truc de fou ! » Mourad Tsimpou, minot des quartiers Nord, a joué Jump au Vélodrome

Mourad Tsimpou, jeune prodige du piano, a joué « Jump » au Vélodrome, avant OM-Brest, ce vendredi. Ce quasi autodidacte, fan de Marseille, raconte à « 20 Minutes » ce moment incroyable

  • Mourad Tsimpou confie sa fierté après avoir joué Jump au Vélodrome, ce vendredi, avant OM-Brest.
  • Le jeune homme n'avait pas le trac avant de se produire devant 50.000 personnes.

La confiance avec laquelle il martelait les touches de son piano, casque sur les oreilles, ferait presque oublier que Mourad Tsimpou est un ado de 15 ans. Quand il est venu se confier à nous, ce vendredi,  après sa prestation sur la pelouse du Vélodrome, il n'y avait, en revanche, plus de doute. Jouer Jump avant  OM-Brest ? « C’est un truc de ouf », se marre le minot, qui note aussi, candide, que le maillot donné par le milieu de terrain Morgan Sanson « pue la transpi. »

Mourad Tsimpou gardera ce souvenir concret et odorant, pour se remémorer ce match dingue remporté par l’OM (2-1)... Et, surtout, sa première prestation de musicien devant 50.000 personnes :

C’est un truc de fou, c’est un moment magique, ça va rester toute ma vie. Ce n’est pas pareil que quand t’es sur ton piano, que tu travailles dans ton coin. Il faut que tu assures, et les supporters étaient en feu… »

Quasi autodidacte du piano, repéré par Universal après une vidéo qui a fait le buzz, Mourad Tsimpou vient de sortir son premier album, Prémices. Il enchaîne les plateaux télé et bosse avec Soprano, roi du rap marseillais. Avec une aisance qui scotche sa manageuse, la compositrice marseillaise Marianne Suner : « Ce soir, il n’avait pas le trac, c’est incroyable. Il a une forme de sensibilité qui le coupe de sa peur. »

Un instinct qui peut lui jouer des tours, s’inquiète-t-elle : « Il ne peut pas se relâcher demain (samedi), car il intervient à la conférence TEDx au Pharo. Il faudra attendre dimanche pour qu’il puisse exploser complètement. »

Exploser ? On demande des précisions, et elle avoue, avec un débit mitraillette qui rappelle le matraquage de Mourad sur le clavier : « Il va exploser de joie, de délire. De connerie, aussi. Des conneries comme peuvent en faire des ados de 15 ans. Parfois des grosses, oui. »