VIDEO. Celtic Rennes : « Respect »… Quand les 2.500 supporters rennais font sauter le Celtic Park

FOOTBALL Le Stade Rennais s’est incliné 3-1 à Glasgow mais a vu son public se tailler une belle réputation

Camille Allain

— 

Des supporters du Celtic Glasgow brandissent leur écharpe, ici lors du match de Ligue Europa face au Stade Rennais, le 28 novembre 2019.
Des supporters du Celtic Glasgow brandissent leur écharpe, ici lors du match de Ligue Europa face au Stade Rennais, le 28 novembre 2019. — Colin Poultney/ProSports/REX/SIP

La saison 2018-2019 a décidément fait entrer les supporters du Stade Rennais dans une autre dimension. Jeudi soir, 2.500 personnes avaient fait le déplacement à Glasgow pour encourager l’équipe de Julien Stéphan, pourtant éliminée de la compétition avant le coup d’envoi. Les supporters rennais ont réussi l’impossible. Dans un match à sens unique dominé par les Bhoys (victoire 3-1), ils ont fait sauter toute une tribune du Celtic Park, l’un des plus fervents publics d’Europe, au son d’un « qui ne saute pas n’est pas Rennais ».

Des instants rares à l’heure où les déplacements de supporters sont de plus en plus contraints et que le milieu ultra est ignoré des autorités. Les images captées par notre confrère parlent d’elles-mêmes.

L’attitude des Rennais a visiblement surpris les fans du Celtic, pourtant habitués aux folles ambiances dans leur antre. Il n’est pas courant de voir toute une tribune chanter et sauter alors que son équipe est baladée et menée 2-0. « Respect ». « Des fans de première classe ». « Les meilleurs visiteurs que je n’ai jamais vus ». Sur Twitter, de nombreux spectateurs présents au stade ont salué la performance de la tribune rouge et noir.

La saison dernière déjà, les supporters bretons s’étaient fait remarquer en envahissant Séville avant le match face au Betis. Ou en débarquant à 5.000 à l’Emirates Stadium pour le match face à Arsenal. Pour en savoir un peu plus sur ce public qui s’est révélé au monde la saison dernière, on vous conseille le très bon documentaire Tu ne seras jamais seul, réalisé par Antoine Biard. Une plongée rare au cœur du Roazhon Celtic Kop qui en dit long de l’amour porté par certains à leur club.