TFC-OM : Carton jaune et hommage à James Harden… Radonjic a curieusement fêté son (superbe) premier but avec Marseille

CELEBRATION Souvent décrié, l’attaquant Nemanja Radonjic a signé son premier but depuis son arrivée à Marseille, ce dimanche soir à Toulouse

Nicolas Stival, au Stadium de Toulouse

— 

Félicité par Dimitri Payet, Nemanja Radonjic fête son premier but avec Marseille, le 24 novembre 2019 à Toulouse.
Félicité par Dimitri Payet, Nemanja Radonjic fête son premier but avec Marseille, le 24 novembre 2019 à Toulouse. — Pascal Pavani / AFP

Au départ, cette action de la 79e minute était toute moche, avec un dégagement d’Issiaga Sylla repoussé par le ventre de Valère Germain. Nemanja Radonjic en a fait de l’art, pour inscrire le deuxième but de l’OM à Toulouse, ce dimanche soir (0-2).

Sur le côté droit, l’attaquant serbe de 23 ans a d’abord crocheté vers l’extérieur Agustin Rogel, en pleine reculade, avant de semer définitivement le défenseur uruguayen du TFC en repiquant intérieur.

Un joli enroulé du gauche plus loin, Radonjic, entré en jeu un quart d’heure plus tôt, inscrivait son premier but en Ligue 1 pour son (déjà) 27e match.

De quoi mettre l’ancien de l’Etoile Rouge de Belgrade en transe, avec une célébration à plusieurs étages devant le parcage visiteur du Stadium : un retrait de maillot (et donc un carton jaune), puis les mains derrière les oreilles pour mieux capter la clameur des fans phocéens et enfin, après avoir reçu les félicitations de ses coéquipiers, un petit coup de « stir the pot », ou « remuer le pot » en VF. Ce geste popularisé par le basketteur US James Harden, comme s’il cuisinait l’adversaire, a été adopté par de nombreux footballeurs (Lacazette, Khazri…).

Excessif ? Attention au contexte, semble dire Boubacar Kamara. « Pour "Nema" c’est son premier but, ça fait deux ans qu’il est avec nous [15 mois, en fait] ! souligne le défenseur. Je suis très heureux pour lui qu’il ouvre son compteur. » Pas autant que l’intéressé lui-même, plus souvent moqué qu’honoré depuis son arrivée à Marseille contre douze millions d’euros, et qui ne s’est pas arrêté en zone mixte pour partager davantage son bonheur.