Bordeaux-Monaco : Plus improbable que la victoire face à Monaco, le grand retour de Cafu le « lofteur »

FOOTBALL Au placard depuis la nuit des temps, le Brésilien était titulaire à la surprise générale

Clément Carpentier

— 

Jonathan Cafu a rejoué avec les Girondins de Bordeaux.
Jonathan Cafu a rejoué avec les Girondins de Bordeaux. — NICOLAS TUCAT / AFP
  • Les Girondins s’imposent face à Monaco et montent provisoirement sur le podium de la Ligue 1.
  • Pour la première fois depuis un an et demi, Jonathan Cafu a rejoué un match avec le maillot bordelais.
  • Piston droit, celui qu’on ne voulait plus au club a signé une performance correcte pour son retour.

On pourrait presque en faire une série Netflix. La vie de Jonathan Cafu aux Girondins est en effet en train de devenir un vrai roman. Au placard depuis des mois, voire tout simplement depuis son arrivée au club à l’été 2017, le Brésilien a rejoué avec le maillot bordelais ce dimanche à l’occasion de la victoire des Marine et Blanc face à l’AS Monaco (2-1) au Matmut Atlantique. Il était même titulaire ! Incroyable mais vrai.

Certains ont même dû croire à une erreur sur la feuille de match pendant quelques instants. Mais non. Face à l’hécatombe des blessés (Koscielny, Briand, Kamano) et de suspendus (Mexer, Jovanovic, Otabio), Paulo Sousa a donné sa chance à celui qui n’avait joué que 20 matchs en deux ans et demi aux Girondins. Pourquoi : « Il fallait mettre de la vitesse sur les côtés face à cet adversaire qui a des joueurs rapides. De tous les joueurs qu’on a, c’était le mieux adapté et qui pouvait le mieux aider l’équipe. » Oui, oui, le Portugais parle bien de ce joueur qu’il ne voulait plus l’été dernier.

Il n’a jamais lâché…

Comme les Baysse, Sankharé ou encore Vada, Jonathan Cafu faisait partie du « loft » du club. Ces joueurs écartés du groupe professionnel pendant le dernier mercato. Mais bon, difficile de vendre un joueur qui ne joue pas. Prêté à l’Etoile Rouge de Belgrade la saison dernière, le Brésilien n’avait plus disputé un match de football depuis plus d’un an ! C’était le 20 novembre 2018. Et avec les Girondins, il faut remonter au 6 mai 2018. Il méritait donc bien l’hommage de son coéquipier Aurélien Tchouaméni :

« On a su avant le match qu’il allait être titulaire, on était vraiment content pour lui parce qu’on sait ce qu’il s’est passé pendant l’intersaison et ce n’était pas facile. Mais il a su rester sérieux. C’est une récompense pour lui. »

Le Bordelais Cafu face à Monaco.
Le Bordelais Cafu face à Monaco. - NICOLAS TUCAT / AFP

Comme pour Paul Baysse, qui était dans le groupe ce dimanche. Le défenseur, lui aussi lofteur, a beaucoup côtoyé le Brésilien ces derniers temps, il avoue qu’ils se sont « serrés les coudes dans ce moment compliqué » mais qu’ils n’ont « jamais lâché » et qu’aujourd’hui, « c’est une belle victoire pour lui, ça fait plaisir. » Réintégré à l’effectif au début du mois de septembre, Jonathan Cafu a eu un entretien individuel avec Paulo Sousa comme les autres à ce moment-là pour mettre les choses au clair.

Encore un coup de coaching de Paulo Sousa

Si le Portugais n’avait pas fait appel à lui jusqu’à dimanche, il a aimé « son attitude » sur le terrain. Positionné en tant que piston droit à la place de Kamano, l’attaquant de formation n’a pas fait de merveille mais il a « beaucoup couru » et son entraîneur a « essayé de le garder le plus longtemps possible » sur la pelouse avec un banc limité avant de finalement sortir à la 89e minute de jeu.

Cet improbable retour confirme en tout cas que Paulo Sousa est capable de faire de sacrés coups de coaching. Et pour le défenseur Pablo, les Girondins ont prouvé qu’ils avaient « un vrai groupe cette saison malgré les nombreux changements et c’est extrêmement important pour la suite. » Ce groupe s’installe dans le haut de tableau et Jonathan Cafu y est pour quelque chose. Oui, oui, incroyable mais vrai.