Monaco-Rennes : «Monaco, une puissance offensive incroyable»... Quand Julien Stéphan encense le 16e de L1

FOOTBALL Un Stade Rennais en panne de résultat se déplace chez le convalescent monégasque dimanche

Camille Allain

— 

Julien Stéphan, entraîneur du Stade Rennais, ici lors du match de Ligue Europa à Rome face à la Lazio, le 4 octobre 2019.
Julien Stéphan, entraîneur du Stade Rennais, ici lors du match de Ligue Europa à Rome face à la Lazio, le 4 octobre 2019. — Insidefoto/Sipa USA/SIPA
  • Sans victoire depuis fin août, le Stade Rennais se déplace dimanche à Monaco.
  • L'équipe de Leonardo Jardim a complètement manqué son début de saison est encensée par l'entraîneur rennais. 
  • Dimanche, l'une des moins bonnes attaques de Ligue 1 va affronter la pire défense.

Sans victoire depuis le 27 août et son déplacement à Strasbourg, le Stade Rennais va tenter de se relancer en championnat dimanche et se rendra chez un autre convalescent de la Ligue 1. Seizième et bien loin de ses ambitions, l’imprévisible AS Monaco souhaite oublier la gifle reçue à Montpellier avant la trêve et capitaliser sur ses deux victoires consécutives à Louis II pour lancer sa saison.

A 48 heures du coup d’envoi, le coach rennais Julien Stéphan s’est exprimé face à la presse, louant les qualités de son adversaire et « son effectif XXL ». « Monaco, c’est 140 millions d’investissement cet été. Voilà, on a tout dit. Et dans ces 140 millions, je ne compte pas Slimani, Bakayoko et Augustin qui sont prêtés, calcule l’entraîneur breton. Ils ont de très, très, très bons joueurs à tous les postes. C’est du très lourd ».

« Ce sont des snipers »

Privé de ses trois recrues – Jonas Martin, blessé et out pour les six prochains matchs, Raphinha, malade et Edouard Mendy, toujours en reprise –, le coach du Stade Rennais va tenter de contenir l’attaque monégasque, qui a enfilé dix buts lors de ses trois dernières réceptions. Plus que le Stade Rennais en neuf matchs de Ligue 1 cette année. « Ils ont une puissance offensive incroyable. Le danger peut venir de partout. Le duo Slimani-Ben Yedder fonctionne très bien. Ils ont ces deux snipers devant qui te punissent à la moindre opportunité ». Mais pas un mot sur Jardim…

Alors qu’un match déjà décisif se profile face à Cluj jeudi en Ligue Europa, les Rouge et Noir tenteront de trouver la bonne combinaison offensive qui leur fait défaut depuis le début de saison face à la pire défense de Ligue 1.

« On a perdu des joueurs de caractère »

Pour cela, l’entraîneur a profité de la trêve pour recevoir de nombreux joueurs en entretien, notamment des cadres comme Clément Grenier ou Benjamin Bourigeaud. « On est parfaitement lucides sur la situation. On a perdu des joueurs de caractère, mais on a des joueurs qui sont capables d’élever leur niveau de jeu. Ils le savent, il n’est pas question d’individualiser les problèmes. On garde foi en nous ».

Quant aux interrogations qui commencent à poindre autour du manque de résultats, Julien Stéphan est clair. « Tout le monde regarde nos cinq, six, sept derniers matchs en disant que c’est la crise à Rennes, que ça ne se passe pas bien, que l’entraîneur est en danger. [Soupir] C’est la culture de l’instant. Dans le monde du foot, je trouve ça malheureux. Je ne vais pas me polluer l’esprit avec ça. »