Racisme : Cinq nouvelles interpellations de supporters bulgares après des actes racistes et antisémites pendant Bulgarie-Angleterre

FOOTBALL Parmi les 16 suspects visés par la police bulgare, six ont déjà été interpellés depuis lundi

M.D avec AFP

— 

16 supporters bulgares sont suspectés d'actes racistes et antisémites par la police.
16 supporters bulgares sont suspectés d'actes racistes et antisémites par la police. — NIKOLAY DOYCHINOV

Cinq nouveaux supporters bulgares ont été interpellés dans le cadre de l’enquête sur les débordements racistes et antisémites observés lundi en tribunes lors du match de qualification pour l’Euro 2020 contre l’Angleterre, a annoncé le ministère bulgare de l’Intérieur vendredi.

Selon le ministère, il s’agit de « cinq hommes impliqués dans les actions illégales » survenues lors du match.

La rencontre remportée par l’Angleterre (6-0) avait été marquée par des cris de singe et des saluts nazis adressés aux joueurs anglais noirs, déclenchant l’indignation au Royaume-Uni et dans les instances européennes du football. A deux reprises, le match avait dû être interrompu.

Une procédure disciplinaire à l’encontre de la Bulgarie

Depuis lundi, la police a identifié 16 suspects de cette agression raciste. Six d’entre eux ont déjà été interpellés, dont cinq se sont vus infliger des amendes et une interdiction de stade. Le sixième, âgé 18 ans, a été mis en examen mercredi pour violences graves et encourt une peine pouvant aller jusqu’à cinq ans de prison.

Suite à ces dérives, le président de la fédération bulgare de football, Borislav Mihaylov, a présenté sa démission qui sera discutée vendredi par un comité exécutif de la fédération à Sofia.

L’UEFA a ouvert une procédure disciplinaire à l’encontre de la Bulgarie et réunira sa commission de discipline le 28 octobre.

Jeudi, le président de la FIFA Gianni Infantino a plaidé en faveur d’une interdiction mondiale de stade pour les spectateurs coupables d’actes racistes.