Toulouse : Quatre ultras du TFC en garde à vue pour des fumigènes allumés contre Dijon

SUPPORTERS Quatre membres des Indians Tolosa, groupe ultra de supporters du TFC, ont été perquisitionnés puis placés en garde à vue ce mardi matin après que des fumigènes ont été allumés lors du match contre Dijon, le 17 août

Nicolas Stival

— 

Des fumigènes allumés par les Indians Tolosa lors de TFC-Dijon, le 17 août 2019 au Stadium de Toulouse.
Des fumigènes allumés par les Indians Tolosa lors de TFC-Dijon, le 17 août 2019 au Stadium de Toulouse. — Pascal Pavani / AFP

L’affaire fait du bruit dans le milieu des supporters de football, en particulier dans la mouvance ultra, bien au-delà de Toulouse. Quatre membres des Indians Tolosa ont fait l’objet de perquisitions à leur domicile, très tôt ce mardi matin, vers 6 heures. Selon nos informations, l’un d’entre eux serait mineur. Ils ont ensuite été placés en garde à vue.

Tous les quatre sont soupçonnés d’avoir allumé des fumigènes lors du match de Ligue 1 entre le TFC et Dijon (1-0), le 17 août au Stadium de Toulouse. Les engins pyrotechniques font partie des objets prohibés dans un stade, selon l’article 542 des règlements de la Ligue de football professionnel (LFP).

« Le Toulouse FC, qui a utilisé des vidéos de fumigènes dans son clip d’avant-saison, est à l’origine de la plainte qui entraîne cette situation », explique dans un communiqué l’Association de défense des intérêts des supporters toulousains (Adist). Ce mardi en milieu de journée, le TFC n’avait pas réagi.

« Aucun dégât » et « aucun blessé »

Les Indians, qui expliquent « que ce craquage n’a causé aucun dégât », et « qu’aucun blessé n’est à déplorer », ont appelé à un rassemblement pacifique devant le Palais de justice de Toulouse, ce mardi à 18h30.