Promu en Ligue 2, Rodez devrait finalement jouer ses premiers matchs au Stadium de Toulouse (et non à Bastia)

FOOTBALL Le club aveyronnais, dont le stade sera en travaux jusqu’en octobre, avait un temps évoqué Bastia comme pelouse de repli pour ses débuts en Ligue 2. Ce sera finalement au Stadium, en alternance avec le TFC

Beatrice Colin

— 

Rodez a accédé à la Ligue 2 en avril dernier.
Rodez a accédé à la Ligue 2 en avril dernier. — C. Méravilles Photographie / RAF
  • La saison prochaine, le club de Rodez évoluera en Ligue 2.
  • Son stade étant en travaux, le club aveyronnais doit trouver une pelouse de repli pour ses premiers matchs « à domicile ».
  • Après avoir évoqué un temps la piste de Bastia, le club devrait finalement jouer dans l’enceinte du TFC, au Stadium de Toulouse.

C’est moins dépaysant que la Corse, mais côté bilan carbone c’est nettement plus positif. Promu en Ligue 2 en avril dernier, le Rodez Aveyron Football devrait jouer ses premiers matchs à domicile au Stadium de Toulouse. Et non plus au stade Furiani de Bastia, comme cela fut évoqué un temps.

D’ici le 26 juillet, date fixée pour la reprise du championnat, le club ruthénois doit avoir trouvé une pelouse pour jouer ses matchs à domicile car le stade Paul-Lignon, où il est résident, est en travaux pour des mises aux normes jusqu’à la mi-octobre.

Un temps évoqué, la piste corse semble avoir refroidi rapidement. Pour que les supporters puissent suivre leurs joueurs, la Région est intervenue pour éviter que les débuts du RAF en Ligue 2 ne se passent pas à 600 km de Rodez, hors des frontières de l’Occitanie.

Tour de table réglé selon la Région

Au lendemain de la victoire, la location du Stadium était apparue trop chère, et Ernest-Wallon n’étant pas aux normes, le club avait dû faire une croix sur la Ville rose selon son manager général, Grégory Ursule.

A quelques jours de l’annonce du calendrier du championnat, plus que jamais le Stadium semble tenir la corde. « C’est presque fait. Le conseil régional et son vice-président en charge du Sport, Kamel Chibli, ont mis autour de la table tous les acteurs pour que cela se fasse. Le tour de table est maintenant réglé, le club doit désormais signer une convention avec Toulouse Métropole, propriétaire du Stadium, et obtenir l’accord de la Ligue », précise une porte-parole de la région Occitanie, confirmant une information de Centre Presse Aveyron.

Au minimum, cinq matchs devraient se jouer « à domicile » au Stadium. Les Ruthénois devront aussi se caler avec le TFC, résident officiel du « Petit Wembley », notamment sur une date qui pourrait poser problème.

Comme les Violets, où Bigflo & Oli lors de leurs deux concerts des 24 et 25 mai, le club ruthénois devra s’acquitter d’une redevance de 110.000 euros par match. Pour parvenir à s’acquitter de ces sommes, le conseil régional devrait débloquer une enveloppe de 100.000 euros en faveur du club.