FC Nantes: La «morosité» s'éloigne et, enfin, «l'équipe s'amuse»... «Il faut avancer !»

FOOTBALL Trois mois après la mort d'Emiliano Sala, le FC Nantes s'amuse enfin, en cette fin de saison de Ligue 1. Les joueurs de Vahid Halilhodzic retrouvent, peu à peu, le sourire en enchaînant les victoires

J.S.-M.

— 

Les Nantais célèbrent leur second but face à l'OM.
Les Nantais célèbrent leur second but face à l'OM. — G. Julien / AFP
  • Lyon, Paris, Amiens et, ce dimanche, Marseille (1-2) : Nantes enchaîne et se régale en cette fin de saison de Ligue 1.
  • Trois mois après le traumatisme de la mort d’Emiliano Sala, l’équipe retrouve progressivement le sourire.

Vahid nous a fait du Vahid, ce dimanche, en conf' de presse, au Vélodrome​. Après la belle victoire 2-1 de son équipe face à Marseille, on lui demande si les Nantais s’amusent enfin, s’ils ont retrouvé le plaisir de jouer au ballon. « C’est quoi, pour toi, s’amuser ? » nous envoie Vahid, avant d’embrayer :

On s’est amusés ce soir, on s’est amusés contre Paris, contre Lyon et contre Amiens ! Pour moi amusement (sic) c’est quand on marque, qu’on gagne. Se faire plaisir c’est gagner, tout le reste c’est pas plaisir. »

Avec quatre victoires consécutives, les Nantais se sont bien fait plaisir, effectivement. Surtout qu’ils arrachent le scalp de trois poids lourds de Ligue 1 : Lyon (certes malade, à l’époque), le PSG (certes privé de onze de ses meilleurs joueurs) et l’OM (qui n’est que l’ombre de lui-même).

Un « deuxième départ » après la mort d’Emiliano Sala

« La mort de Sala nous a complètement mis derrière, a explicité Vahid Halilhodzic. Il y a eu ensuite un deuxième départ, plus difficile encore. On a vécu en janvier un moment très délicat, très difficile, et toute l’équipe est tombée dans la morosité. On a perdu de nombreux matchs 1-0 mais on a continué à travailler ! »

« Je ne sais pas si on peut dire ça sur la morosité, ça ne fait que trois mois [qu’Emiliano Sala est mort], a nuancé Nicolas Pallois. C’était compliqué, ça l’est toujours mais il faut avancer, en groupe : ce qui s’est passé, c’est passé ! Et c’est vrai qu’on prend du plaisir avec les victoires. » L’équipe, douzième de Ligue 1, rêve d’intégrer le Top 10.

Et Vahid Halilhodzic a fixé un objectif plus fou encore à ses joueurs : ne perdre aucun match d’ici à la fin de saison. Pour ça, il manie la carotte plus que le bâton : « Ils ont gagné une journée de repos demain [lundi], ils grappillent toujours quelque chose, ils mendient bien ! »