TFC-Caen: Six mois sans gagner au Stadium... Le «scandale» continue à Toulouse

FOOTBALL Auteur d’un nul décroché in extremis contre Caen (1-1), le TFC ne s’est plus imposé en Ligue 1 à domicile depuis six mois

Nicolas Stival

— 

Le TFC et Caen se sont quittés sur un nul au Stadium de Toulouse, ce dimanch.
Le TFC et Caen se sont quittés sur un nul au Stadium de Toulouse, ce dimanch. — P. Guyot / AFP
  • Toulouse a évité la défaite au Stadium grâce à un coup franc de l’indispensable Max-Alain Gradel, dans les arrêts du jeu.
  • Le TFC reste sur une incroyable série de onze matchs sans victoire à domicile en Ligue 1.
  • Avant le match, l'attaquant Corentin Jean qualifiait cette statistique de « scandale ».

Le TFC a écrasé son adversaire normand, ce dimanche à domicile. A la mi-journée, les Pitchouns ont en effet atomisé Le Havre, en Coupe Gambardella (6-0), la Coupe de France des moins de 19 ans. Pour les pros contre Caen, dans l'après-midi, ça a été beaucoup moins brillant (1-1).

L'attaquant Corentin Jean qualifiait de « scandale » la série de non-victoires au Stadium en Ligue 1, longue de six mois, depuis le 25 août contre Nîmes (2-1). Le « scandale » continuera au moins 15 jours de plus, en attendant la venue de la lanterne rouge guingampaise. Les Violets ont concédé leur onzième match de rang sans victoire à la maison (sept nuls, cinq défaites).

Toutefois, avant d'aller à Lyon dimanche prochain, les quinzièmes de L1 gardent huit points d’avance sur le Stade Malherbe et la zone de relégation, grâce à l’indispensable Max-Alain Gradel. Le capitaine ivoirien, auteur d’un coup franc aussi superbe que tardif (90e+1), a signé son dixième but en L1. Hors sujet jusque-là, comme face à Reims (1-1) il y a deux semaines, l’ailier gauche a empêché la défaite des siens. Comme il y a deux semaines contre les Champenois…

« Malheureusement, l’histoire se répète, a commenté le sauveur. On est très déçu, on sait que les supporters sont déçus, on l’est dix fois plus qu’eux. On a vraiment mis ce qu’il fallait, malheureusement ça n’a pas payé. »

Casanova positive…

Etrangement positif, Alain Casanova regrettait juste « un manque de justesse » et de la « précipitation ». « Sur l’état d’esprit, la volonté de revenir, les occasions créées, on peut toujours faire mieux, et l’équipe en est capable, mais je n’ai pas grand-chose à reprocher. »

En effet, les Toulousains sont tombés sur un excellent gardien. Brice Samba a été décisif devant Yaya Sanogo (40e, 49e), Kelvin Amian (85e) et Mathieu Dossevi (86e). La seule fois où il a été battu, Samba a été suppléé sur sa ligne par Alexander Djiku (45e), sur un tir, déjà, de Dossevi.

…les supporters beaucoup moins

Mais les Caennais du tandem Mercadal-Courbis auraient pu (dû ?) mener dès la 16e minute, sur un but de la tête de Malik Tchokounte refusé pour une faute (?) sur Baptiste Reynet, le portier violet. Et Enzo Crivelli, buteur juste avant la mi-temps (45e+3), a incroyablement manqué une balle de 0-2 (76e) après une double occasion de Casimir Ninga et Baissama Sankoh (64e).

D’ailleurs, les supporters étaient beaucoup moins cléments avec leurs protégés que Casanova ou Gradel. Comme lorsque les ultras des Indians ont continué à chanter, même après l’égalisation : « et il est mort le TFC »…