Manchester United-PSG : «C’est le bon moment pour nous», Solskjaer transpire la confiance

FOOTBALL Le coach mancunien a conscience que le rapport de force a évolué depuis le tirage au sort

N.C.

— 

Ole Gunnar Solskjaer et Anthony Martial en conférence de presse, à la veille de Manchester United-PSG en Ligue des champions, le 11 février 2019.
Ole Gunnar Solskjaer et Anthony Martial en conférence de presse, à la veille de Manchester United-PSG en Ligue des champions, le 11 février 2019. — Paul Currie/BPI/REX/Shutterstock/SIPA

De notre envoyé spécial à Manchester,

Il a essayé de le cacher, un peu, mais c’était plus fort que lui. Avec les précautions d’usage sur la « qualité de l’adversaire » et le « match compliqué » qui attend Manchester United, Ole Gunnar Solskjaer est apparu très confiant, lundi, en conférence de presse. Le Norvégien a bien conscience que le rapport de force entre son équipe et le PSG a fortement évolué depuis le tirage au sort de ce 8e de finale de Ligue des champions, le 17 décembre.

« A l’époque, je me suis dit " waouh, ça va être un grès gros défi ", s’est souvenu l’ancien attaquant, qui avait regardé ça avec l’œil du supporter puisqu’il n’avait pas encore été nommé. Mais aujourd’hui, on a retrouvé beaucoup de confiance, et on a une belle opportunité. On joue avec un certain style, on est d’accord avec les joueurs sur l’approche des matchs que l’on doit avoir. C’est vraiment le bon moment pour jouer ce grand match. »

Il est vrai que MU arrive lancé. Solskjaer a fait des miracles, transformant les bouillies de l’ère Mourinho en jeu offensif et surtout efficace, avec 10 victoires et un nul en 11 matchs. Résultat, le club est remonté à la 4e place en Premier League,​ devant Arsenal et Chelsea. « J’adore être à la tête de cette équipe depuis le premier moment. Je savais que ce serait dur, on était loin derrière les autres grands clubs, on avait peu de confiance, énumère le Norvégien. Mais mes joueurs ont réagi de manière parfaite, on ne pouvait pas être mieux préparé pour jouer ce match si important. »

Une motivation supplémentaire pour le PSG ?

A l’inverse, le PSG, que l’on voyait beau et fort après Liverpool, débarque le moral dans les chaussettes, sans Neymar ni Cavani et avec une défaite à Lyon il y a dix jours dans un match qui devait servir de répétition générale. Vraiment, tout a changé en même pas deux mois. On terminera par cette question d’un confrère anglais, qui a glissé en préambule à une question : « On se disait que le déplacement à Paris servirait au moins de beau voyage touristique pour les joueurs, mais en fait c’est difficile maintenant de ne pas espérer une qualification pour les quarts. » Si les Parisiens cherchaient un brin de motivation supplémentaire, c’est par ici qu’il faut regarder.