Stade Rennais-FC Nantes: Un penalty encore raté et Rennes laisse filer de précieux points face au voisin

FOOTBALL Clément Grenier a loupé son duel face au portier roumain Ciprian Tatarusanu...

Jérôme Gicquel

— 

D'une main ferme, Tatarusanu a arrêté le penalty de Clément Grenier en seconde période.
D'une main ferme, Tatarusanu a arrêté le penalty de Clément Grenier en seconde période. — JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Et de dix derbys sans défaite contre les Canaris. Accroché ce dimanche en fin d’après-midi par son meilleur ennemi nantais (1-1), le Stade Rennais a au moins réussi à prolonger sa belle série. Mais pas sûr que cette statistique suffise au bonheur des supporters bretons. Car les Rouge et Noir auraient sûrement mérité mieux dans cette rencontre assez hachée et qui a baissé en intensité en seconde période.

« On peut nourrir des regrets vu la prestation de ce soir. C’est frustrant car cette victoire nous aurait fait du bien dans les têtes », a estimé le coach Sabri Lamouchi. Dominant globalement les débats face à une formation nantaise très défensive, le Stade Rennais n’a pas réussi à concrétiser ses temps forts et à tuer le match. « Il nous a encore manqué le dernier geste. Mais tout n’est pas à jeter ce soir et cela va finir par tourner », a indiqué Adrien Hunou.

Encore un penalty raté par les Rouge et Noir

La rencontre avait pourtant bien démarré. Dès la 6e minute, Ismaïla Sarr enrhumait Boschilia sur la gauche avant d’être fauché juste à l’entrée de la surface par Abdoulaye Touré. Le coup franc rasant de Grenier était légèrement dévié par Johansson, qui inscrivait son premier but sous les couleurs rennaises.

Mais comme souvent cette saison, l’équipe bretonne s’est encore fait surprendre après avoir ouvert le score. C’est Emiliano Sala, l’actuel co-meilleur buteur de Ligue 1 avec Mbappé (11 buts), qui a refroidi le Roazhon Park en reprenant d’une splendide tête décroisée un centre tendu de Lucas Lima (15e). « Ils marquent sur leur seule occasion du match, c’est le signe d’une équipe en réussite », a indiqué Sabri Lamouchi.

Le Stade Rennais a pourtant eu une occasion en or de repasser devant au score. A la 54e minute, Ismaïla Sarr, toujours lui, était fauché dans la surface par Diego Carlos. Clément Grenier prenait ses responsabilités mais son penalty était stoppé d’une main ferme par Tatarusanu.

C’est le troisième penalty loupé par Rennes sur les cinq obtenus depuis le début de la saison. Frustrante, décidément frustrante cette soirée pour les Rennais.