LOSC: Lille est -il déjà devenu trop prévisible?

FOOTBALL Tenu en échec vendredi soir à domicile par Strasbourg (0-0), le Losc marque légèrement le pas...

Francois Launay

— 

Lille a été tenu en échec par Strasbourg
Lille a été tenu en échec par Strasbourg — F.Lo Presti/AFP
  • Lille a perdu ses premiers points à domicile depuis le début de saison. 
  • Le jeu du Losc commence à être assimilé par ses adversaires regroupés en défense. 

Bien sûr, il n’est pas encore temps de s’inquiéter. Avec 26 points en 13 matchs, le Losc réalise un excellent début de saison. Il n’empêche que des légers grains de sable enrayent la machine lilloise ces derniers temps.

Tenu en échec à domicile par Strasbourg vendredi soir (0-0) vient de perdre ses premiers points à domicile de la saison après avoir remporté ses six premiers matchs au stade Pierre Mauroy.

Plus largement, avec une série actuelle de trois matchs d’affilée sans victoire toutes compétitions confondues, le club nordiste marque un peu le pas actuellement. Même si Christophe Galtier dédramatise totalement la situation.

« On est en bonne santé »

« Aucun des trois matchs ne se ressemble. A Strasbourg (défaite (2-1) en coupe de la Ligue) j’avais pris l’option d’un grand turnover. A Paris (2-1), on n’a pas eu une miette. Et vendredi contre Strasbourg, on a eu plein de situations. Et quand on fait ce genre de matchs là, ça veut dire qu’on est en bonne santé », assure le coach nordiste.

Avec 24 tirs dont 8 cadrés et 66 % de possession, Lille a largement dominé les Alsaciens vendredi. Mais son manque de réussite lui a coûté cher. Et les attaques lilloises se sont heurtées à la bonne défense adverse qui, en jouant très bas, a perturbé le jeu lillois.

Des adversaires repliés en défense

« Strasbourg a vite compris que notre force était de jouer dans le dos des défenseurs. Ils ont vraiment joué bas et ça nous a posé des problèmes. On va travailler pour trouver la clé face à ce genre d’équipe », confie Nicolas Pépé, l’attaquant lillois.

Car ce qu’a fait Strasbourg, beaucoup d’équipes de Ligue 1 risquent de le répéter souvent face au Losc. Si le club nordiste a surpris en début de saison par la rapidité de sa «Bip Bip» (Bamba, Ikoné, Pépé), il est désormais scruté de près au vu de son excellent début de saison.

Il va falloir travailler d’autres options

Et forcément, il va falloir inventer d’autres choses pour éviter de se casser le nez csur des forteresses. « On doit progresser. Il va falloir travailler d’autres options. Il faudra être plus juste dans la qualité de nos centres en amenant beaucoup plus de monde dans la surface de réparation. C’est là où on pêche un peu », reconnaît Galtier qui rappelle  l’essentiel.

« On a 26 points en 13 matchs. C’est quand même un parcours intéressant ». Même si avec un tel parcours, l’exigence est montée d’un cran. La rançon du succès.