FC Nantes-Caen: La patte Miguel Cardoso se fait encore (et toujours) attendre

FOOTBALL Samedi soir, les Canaris ont pris un petit point (1-1) à la Beaujoire contre une pâle formation caennaise...

David Phelippeau

— 

Emiliano Sala a inscrit son deuxième but de la saison contre Caen.
Emiliano Sala a inscrit son deuxième but de la saison contre Caen. — SEBASTIEN SALOM GOMIS / AFP
  • Le FC Nantes a arraché le point du match nul (1-1) contre Caen samedi soir à la Beaujoire.
  • Après une première période catastrophique, les Canaris ont relevé la tête en seconde période.
  • Avec 1 point en 3 matchs, la situation reste néanmoins compliquée pour les Canaris de Cardoso.

Nantes n’est guère plus avancé. Sur le plan comptable tout d’abord : après trois journées, les Canaris (16es) n’ont qu’un seul point. Sur le plan du jeu enfin : l’identité de jeu voulu par le nouveau coach Cardoso peine à se dessiner. Samedi soir, face une formation de Caen qui sans aucun doute jouera sa peau toute la saison, le FCN a d’abord complètement balbutié son football. Le jeu de possession a laissé place à un jeu basé sur de longs ballons, entraînant un déchet technique assez consternant. « Ce n’est pas possible de jouer comme ça en première période… », avouera le capitaine Valentin Rongier à la fin de la rencontre.

Changement de système (du 4-2-3-1 habituel au 4-1-4-1), d'esprit (jeu de passes courtes habituel à un jeu long)… On a eu bien du mal à reconnaître l’identité de jeu et la philosophie prônées par le nouvel entraîneur. Puis, il y a eu « un gros sursaut d’orgueil à la pause », selon Rongier, qui annoncé samedi soir qu’il serait Nantais (à « 99,9 % ») cette saison.

Les entrées en jeu de Waris, Boschilia et Sala ont tout changé

Un deuxième acte plus emballant, avec un jeu plus conforme à l’esprit de Cardoso, qui coïncide avec les entrées en jeu de Waris, Boschilia et Sala, qui a égalisé sur penalty (80e). « On a créé beaucoup, on a maîtrisé le jeu, on a changé beaucoup de choses dans le système, on a mis beaucoup d’énergie jusqu’au dernier moment, se réjouissait le coach. Je ne suis pas content car il fallait vaincre aujourd’hui, mais je suis satisfait de l’attitude et du caractère de mes joueurs. On a vu une équipe avec des valeurs jusqu’à la dernière seconde. »

Les Kita veulent vite des résultats

Insuffisant toutefois pour rassurer complètement les supporters nantais… « Il faut de la patience pour être prêt tactiquement, estime le milieu de terrain Samuel Moutoussamy. Il y a beaucoup de nouveaux joueurs [le défenseur central sénégalais Kara Mbodj devrait signer en début de semaine] donc il faut nous laisser du temps… » Il est semble-t-il compté néanmoins pour Miguel Cardoso. Le président Kita et son fils, Franck, estiment qu’ils n’ont jamais eu une formation aussi forte sur le papier [avec pour le moment 6 recrues : Fabio, Evangelista, Miazga, Waris, Boschilia, Limbombe + au moins une autre à venir avec Mbodj], fruit d’un gros investissement financier. Leur patience (vis-à-vis de Cardoso) serait ainsi plus que limitée.

>> A lire aussi : FC Nantes: Départs de titulaires, renfort surprise... Kita fait le point sur la fin du mercato

>> A lire aussi : FC Nantes: Il y a «99,9 %» de chances que Rongier soit Nantais cette saison, c'est lui qui le dit