Coupe du monde 2018: Emmanuel Macron «s'approprie» la joie du peuple, estiment les députés PCF

FOOTBALL Emmanuel Macron « se prend pour le capitaine de l’équipe de France alors qu’il n’a pas beaucoup joué »...

C. Ape. avec AFP

— 

Emmanuel Macron célèbre la victoire des Bleus en Coupe du monde avec les joueurs
Emmanuel Macron célèbre la victoire des Bleus en Coupe du monde avec les joueurs — LUDOVIC MARIN / POOL / AFP

Frustrés et déçus. Pour les députés communistes, Emmanuel Macron a provoqué « beaucoup de frustration » en s’appropriant « la joie du peuple » liée à la victoire des Bleus en finale de Coupe du monde. Ce mardi, ils ont aussi regretté la vitesse avec laquelle le car des footballeurs a défilé la veille sur les Champs-Elysées.

« Il semble qu’il y ait eu beaucoup de frustration que le président de la République s’approprie presque de manière exclusive et irrationnelle la joie qui est celle du peuple de France », a observé l’un de leurs porte-parole, Sébastien Jumel, lors d’un point de presse.

Macron « pressé des les retrouver »

Le chef de l’Etat « avait l’air pressé de les retrouver » et « entre un bus qui fend la foule pendant quatre heures en 1998 et des supporters qui attendent quatre-cinq heures en plein cagnard et qui voient les footballeurs dix secondes, je pense qu’on pouvait trouver un équilibre », a ajouté ce député de Seine-Maritime.

Emmanuel Macron « se prend pour le capitaine de l’équipe de France alors qu’il n’a pas beaucoup joué », a aussi affirmé Sébastien Jumel, ajoutant être « très heureux » de la victoire des Bleus face à la Croatie, deuxième Coupe du monde de football remportée par la France, vingt ans après celle de 1998.

« On peut être en joie et continuer à combattre les choix politiques » du gouvernement, a observé à ses côtés Elsa Faucillon, également porte-parole des élus PCF.

>> A lire aussi : Fête annulée ou jamais prévue… Que s'est-il passé au Crillon ?

>> A lire aussi : «C'est passé vite quand même»… Giroud revient sur la descente des Champs-Elysées