VIDEO. Coupe du monde 2018: Fête annulée ou jamais prévue… Que s'est-il passé au Crillon?

FOOTBALL Les Bleus n'ont pas trop pris de bain de foule…

A.H.

— 

Des supporters français déçus
Des supporters français déçus — LUCAS BARIOULET / AFP

La soirée s’est terminée en eau de boudin pour les supporters français, lundi à Paris. Alors que des dizaines de milliers de personnes se sont amassées dans l’après-midi sur les Champs-Elysées pour apercevoir le car de l’équipe de France, de retour d’une campagne victorieuse en Russie, ils ont été agacés de n’apercevoir les joueurs que quelques secondes, le car descendant (presque) aussi vite que la patrouille de France. Mais dans l'euphorie ambiante, c’est presque passé.

La suite un peu moins. Encore avec le président de la République à l'Elysée, l’équipe de France n’est pas allée au Crillon, un hôtel place de la Concorde à Paris, où les Bleus étaient visiblement attendus. Exaspérés par l’attente et déçus, des supporters ont laissé éclater leur colère. Parmi eux, certains ont jeté des bouteilles sur les forces de l’ordre présentes, qui ont ensuite fait évacuer la place de la Concorde, a constaté un photographe de l’AFP.

« Des réunions ont eu lieu avec l’Elysée pour ce qui est de l’Elysée, avec la préfecture pour les différentes manifestations, a précisé Philippe Tournon, chef de presse des Bleus, sur FranceInfo. J’attends qu’on me dise – je n’ai pas d’éléments actuellement – qui, quand, comment, au nom de qui a été annoncé officiellement qu’il y aurait quelque chose au Crillon. » Pourtant, selon nos informations, une réception des Bleus était bien prévue à l’hôtel parisien. Les joueurs devaient, comme en 1998, faire une apparition au balcon. Contrairement à ce qui a pu être annoncé, aucun dîner organisé par la FFF n’était en revanche au programme.

« La dislocation du groupe France a eu lieu à la sortie de l’Elysée, les joueurs sont en vacances », a conclu Philippe Tournon, sans vouloir préciser où les joueurs avaient choisi de fêter leur victoire avec leurs proches.