Coupe du monde 2018: Xhaka et Shaqiri chambrent les supporteurs serbes en mimant l'aigle albanais

FOOTBALL La tension est toujours vive entre la Serbie et le Kosovo (majoritairement albanais), qui a déclaré son indépendance en 2008 quelques années après une guerre qui a fait des milliers de morts...

Clémence Apetogbor avec AFP

— 

Granit Xhaka célèbre son but face à la Serbie en mimant l'aigle albanais
Granit Xhaka célèbre son but face à la Serbie en mimant l'aigle albanais — Laurent Gillieron/AP/SIPA

Tout un symbole. Menée au score pendant près d’une heure par la Serbie, qui aurait pu valider sa qualif' pour les 8e en cas de victoire, la Nati a renversé la situation grâce à ses « Kosovars » : Xhaka (52e), né en Suisse de famille kosovare, et Shaqiri (90e), né au Kosovo.

Les deux joueurs ont célébré leurs buts en mimant l’aigle du drapeau albanais. « Mais encore ? », me direz-vous. La tension est toujours vive entre la Serbie et le Kosovo (majoritairement albanais), qui a déclaré son indépendance en 2008 quelques années (1998-1998) après une guerre qui a fait des milliers de morts et de déplacés.

En 2017, Granit Xhaka s'était confié au Guardian sur l’histoire de son père, emprisonné pendant trois ans et demi par le régime de Belgrade contre lequel il avait manifesté en 1986, avant que la famille ne trouve refuge en Suisse, où le joueur d’Arsenal est né. « Etant son fils, cette histoire est quelque chose qui me touche profondément, c’est vraiment, vraiment en moi », avait déclaré l’international suisse.

Les journaux serbes et kosovars s’en mêlent

« Dans le foot, vous avez toujours des émotions et vous pouvez voir que ce que j’ai fait n’est que de l’émotion. J’étais juste très heureux de marquer un but, c’est tout. Je pense qu’on ne devrait pas parler de ça maintenant », a voulu dédramatiser Xherdan Shaqiri après le match, tandis que son sélectionneur a appelé à ne pas « mélanger la politique et le football ».

La presse serbe a dénoncé comme une « provocation honteuse » ces célébrations. Les médias, évoquant des « gesticulations albanaises », ont aussi remarqué la présence des drapeaux suisse et kosovar sur les crampons de Shaqiri.

Du côté de Pristina en revanche, la presse a salué une « prestation extraordinaire » des deux joueurs, raillant « l’hystérie » déclenchée par les gestes de Xhaka et Shaqiri.

Le président du Kosovo Hashim Thaci a félicité sur Twitter les deux buteurs et toute l’équipe suisse pour sa « victoire bien méritée. Fier de vous ! Le Kosovo vous aime ! ».

>> A lire aussi : La Nati renverse le score au terme d'un match fou... Revivez le live...

>> A lire aussi : L'Espagne en force, l'Allemagne dégringole, la France déçoit... Notre «classement virtuel» (étape 1)