FC Nantes: Nakoulma, Lucas, Moimbé... Que peut-il se passer durant ce mercato hivernal?

FOOTBALL A partir du 1er janvier, le marché hivernal va ouvrir ses portes…

David Phelippeau

— 

Préjuce Nakoulma.
Préjuce Nakoulma. — LOIC VENANCE / AFP
  • Ces dernières saisons, le FCN a réussi des bons coups au mercato hivernal : Gillet, Nakoulma notamment.
  • Dans le sens des départs et des arrivées, cela pourrait bouger chez les Canaris.

Nantes va-t-il être actif pendant le marché hivernal, qui va ouvrir ses portes le 1er janvier ? On dit souvent que c’est un marché d’échec. Pourtant, ces deux ou trois dernières années, Guillaume Gillet et Préjuce Nakoulma ont prouvé qu’il y avait parfois de bons coups à réaliser en janvier. Lundi, en conférence de presse, Claudio Ranieri, souvent peu disert sur le sujet, a simplement lâché : « Le président [Kita] sait de quoi on a besoin. Je comprends que trouver des bons joueurs qui feraient une différence pour notre groupe est très difficile. Donc, s’il y a quelque chose de bon, je suis sûr que le président va m’aider. » Voici les tendances pour le mercato nantais à venir dans le sens des arrivées et des départs.

>> A lire aussi : Merci Tata, merci Sala! A Amiens, a réussite nantaise deviendrait presque gênante

Arrivées, un secteur offensif à renforcer

C’est une quasi-certitude : Nantes devrait recruter un voire deux joueurs offensifs. Le club aurait déjà bien avancé sur deux dossiers (sans qu’ils soient toutefois bouclés) : un milieu offensif côté (droit) et un attaquant. Le président Waldemar Kita rêve d’attirer à la Jonelière le milieu de terrain brésilien du PSG Lucas. L’été dernier, il y avait déjà songé, faisant sourire le monde du foot. Il y a une quinze de jours, WK a répété qu’il aimerait beaucoup recruter (en prêt jusqu’à la fin de la saison) celui qui est sous contrat jusqu’en 2019 et qui ne joue plus (80 minutes cette saison toutes compétitions confondues).

>> A lire aussi : Pas de bûche ni de dinde aux marrons, en Ligue 1 cet hiver, ça va dégraisser sec

Ces derniers jours, certains médias faisaient l’écho de grosses offres de clubs étrangers. Une vente de Lucas permettrait en plus au PSG de respirer un peu face aux menaces du fair-play financier… Toujours sur le plan offensif, le FCN a fait une offre légèrement supérieure à 3 millions pour l’attaquant de Nîmes Bozok (21 ans) [acheté cet hiver puis prêté aux Crocos dans la foulée jusqu’en juin]. Le club sudiste l’a refusée. Enfin, défensivement, le FCN songerait à préparer dès aujourd’hui l’après Dubois, en partance pour Lyon en juin prochain. Aussi, le club prospecterait pour un latéral droit (Portugal ?).

>> A lire aussi : La direction du FCN est passée à l'attaque pour Umut Bozok

Départs, dégraisser l’effectif

Entre vouloir et pouvoir, il y a évidemment une marge immense. La direction du FCN verrait d’un bon œil de se délester de quelques contrats de joueurs sans temps de jeu depuis le début de la saison. Au premier rang desquels Moimbé. Le défenseur, sous contrat jusqu’en juin, n’a pas joué du tout cette saison. Son salaire actuel relativement élevé n’aide pas à lui trouver un point de chute en L2. Les milieux de terrain Gandi et Kacaniklic ne seront pas retenus s’il y a des offres… Enfin, s’il y en a. Le club pourrait aussi envisager des prêts pour Walongwa, Kwateng ou Alcibiade. Enfin, Nakoulma, qui n’a plus joué depuis fin novembre, aurait – comme à la fin du dernier mercato – des velléités de départ.

>> A lire aussi : Préjuce Nakoulma claque la porte entrouverte par Claudio Ranieri