Nantes: 74% d'opinion favorable à un nouveau stade selon un sondage Ipsos

URBANISME Selon une enquête menée sur 1002 personnes représentatives des résidents des Pays de la Loire...

D.P. avec AFP

— 

Le stade de la Beaujoire.
Le stade de la Beaujoire. — D.P. / 20 minutes

Le chiffre est sans appelTrois-quart des personnes interrogées (74 %) se sont prononcées en faveur de la construction d’un nouveau stade à Nantes, selon un sondage  Ipsos mené à la demande du FC Nantes, dont les résultats ont été publiés ce jeudi.

>> A lire aussi : Nantes: «Oui, c'est acté, le futur stade sera la propriété du FC Nantes», explique Yoann Joubert

« Le constat est très positif : 74 % d’entre eux sont favorables à la construction d’un nouveau stade », peut-on lire dans le communiqué d’Ipsos qui ne donne en revanche pas le pourcentage d’opposants ou d’indécis.

Parmi les mérites d’un nouveau stade - dont aucun plan ni aucune ébauche n’ont été dévoilés pour le moment -, les personnes interrogées citent « une enceinte accueillante et sûre » à 87 %, la possibilité « d’accueillir des manifestations sportives internationales » à 80 %, et « un stade moderne et connecté » à 75 %.

Une enceinte de 40.000 places

Le projet, présenté en septembre, est conduit par YelloPark, coentreprise détenue à parité par le groupe d’ingénierie immobilière « Réalités » et par une société-soeur de Flava, la holding personnelle de Waldemar Kita à travers laquelle il contrôle le FC Nantes.

>> A lire aussi : Nantes: Qui est Yoann Joubert, patron de Réalités et instigateur du nouveau stade

Il prévoit la destruction du stade actuel de la Beaujoire, construit pour l’Euro 1984 et jugé trop cher à rénover, pour laisser place à un nouveau de 40.000 places.

Une version fortement contestée par des supporters du club, très attachés à l’enceinte actuelle, regroupés notamment dans l'association «À la nantaise», et par son architecte, Berdje Agopyan.

>> A lire aussi : Nantes: YelloPark? «Tout cela suggère l’idée qu’il y a des choses à cacher», estime Jean-Pierre Clavier, d'A la nantaise

L’éventualité d’une rénovation du stade actuel non évoquée ?

La construction du nouveau stade serait notamment financée par un volet immobilier du projet qui comprend également 1.500 à 2.000 logements, un centre de santé sportive, des commerces, un parking et même un groupe scolaire.

L’enquête Ipsos, réalisée en ligne mi-décembre auprès de 1002 personnes représentatives des résidents des Pays de la Loire, ne semble pas avoir évoqué l’hypothèse de la rénovation.