Nantes: «Oui, c'est acté, le futur stade sera la propriété du FC Nantes», explique Yoann Joubert

URBANISME Le patron du groupe «Réalités» s'explique sur ce changement...

David Phelippeau

— 

Yoann Joubert, patron de Réalités et Johanna Rolland, maire de Nantes et Waldemar Kita, président du FCN.
Yoann Joubert, patron de Réalités et Johanna Rolland, maire de Nantes et Waldemar Kita, président du FCN. — Télénantes

Waldemar Kita a lâché l’information dans Ouest-France. Alors qu’il était prévu que le futur stade devait appartenir à la société YelloPark, 50 % Flava Groupe (holding de Kita) et 50 % Réalités (promoteur immobilier nantais), le président nantais a expliqué, ce lundi matin, qu’il n’excluait pas devenir finalement le propriétaire unique de la future enceinte. « Qui vous dit que je ne supporterai pas seul le stade dans deux ou trois ans ? Aujourd’hui, YelloPark repose sur une base de deux actionnaires, mais elle peut évoluer. A un moment, on ne pourra pas rester comme ça. Je ne suis pas dans l’immobilier, ce n’est pas mon job. »

>> A lire aussi : YelloPark? «Tout cela suggère l’idée qu’il y a des choses à cacher», estime Jean-Pierre Clavier, d'A la nantaise

Pour rappel, YelloPark, c’est ce projet privé visant à construire un stade de football de 40.000 places, environ 2.000 logements, des bureaux mais aussi une école, des commerces, un parking… En somme un « nouveau quartier » érigé entre 2022 et 2028 à l’emplacement de l’actuel stade de la Beaujoire.

>> A lire aussi : La commission nationale du débat public saisie pour le projet YelloPark

Contacté ce lundi midi, Yoann Joubert, patron de « Réalités», est plus catégorique que WK. « Oui, c’est acté entre nous, le futur stade sera la propriété du FC Nantes. La décision a été prise la semaine dernière. Il y avait beaucoup d’objections sur ce sujet. » Le fait que le FCN (ou son président Waldemar Kita) n’était pas seul propriétaire du futur stade « laissait croire aux gens quelque part que l’intérêt du club n’était pas pris en compte ». Joubert poursuit : « Cela fragilisait l’ensemble du projet. Lors de son lancement en septembre, il y a tout de suite eu des objections là-dessus et elles se sont poursuivies depuis trois mois. On veut être le plus irréprochable possible. »

>> A lire aussi : La mairie et le FCN d'accord pour construire un nouveau stade

Joubert voit un avantage évident à ce que le FCN devienne seul propriétaire du stade : « Il peut capitaliser sur son propre équipement et cela renforce sa surface financière. » Waldemar Kita, qui envisage de changer le nom de sa holding (Flava Groupe) qui gère le FCN pour plus de clarté, expliquait ce lundi dans Ouest-France : « C’est difficile de vendre un club, alors comment voulez-vous le rendre attractif s’il ne possède pas son stade ? »

>> A lire aussi : Qui est Yoann Joubert, patron de Réalités et instigateur du nouveau stade