France-Angleterre: «Don’t look back in anger» du groupe mancunien Oasis sera repris par le chœur de la Garde Républicaine

FOOTBALL Ce France-Angleterre aura à nouveau une résonance extra-sportive…

A.L.G.

— 

L'équipe de France et l'équipe d'Angleterre respectent une minute de silence à Wembley le 17 novembre 2015.
L'équipe de France et l'équipe d'Angleterre respectent une minute de silence à Wembley le 17 novembre 2015. — JMP/REX Shutterstock/SIPA

Unis dans la douleur. La France et l’Angleterre, qui se retrouvent ce mardi soir au Stade de France pour le dernier match amical de la saison, le sont à nouveau après les deux attentats terroristes qui ont frappé la Royaume-Uni : à Manchester d’abord, le 22 mai, puis à Londres, le 3 juin.

>> A lire aussi : Hommage: Blaise Matuidi invite le Stade de France a chanter le «God Save The Queen» lors de France-Angleterre

Et comme ce fut le cas au stade de Wembley le 17 novembre 2015, quatre jours après les attaques terroristes de Paris, à l’occasion d’un Angleterre-France qui restera dans les mémoires, un hommage aux victimes sera rendu dans l’enceinte dyonisienne ce mardi.

Voici le programme établi par la Fédération Française de Football

  • Déploiement d’un immense drapeau anglais
  • Le titre du groupe mancunien Oasis « Don’t look back in anger » sera repris par le chœur de la Garde Républicaine avant les hymnes nationaux
  • L’hymne national anglais (« God Save the Queen ») sera joué en premier (contrairement à la coutume) et repris en cœur par les supporters présents au stade grâce à une diffusion des paroles sur écrans géants.
  • Une minute de recueillement durant lequel joueurs français et anglais devraient s’entremêler en se tenant les uns aux autres dans une vague blanc-bleue

Cette cérémonie forcément vibrante et émouvante prendra une ampleur plus politique [et plus symbolique concernant l’union entre des deux pays dans la lutte contre le terrorisme] puisque le président de la République, Emmanuel Macron, ainsi que la Première Ministre britannique Theresa May, seront présents dans les gradins de l’enceinte de Saint-Denis.