Cuisine : le petit électroménager part à l’assaut des mini-espaces

ELECTROMENAGER La sélection de la rédaction de « 20 Minutes » pour bien cuisiner dans les kitchenettes et cuisines de surface réduite

Christophe Séfrin
Les petites cuisines ont trouvé leur équipement! — 20 Minutes
  • Les petites cuisines ne sont pas forcément faites pour accueillir des équipements de petit électroménager encombrants et contraignants à stocker.
  • Conscients du problème, les fabricants rivalisent d’ingéniosité pour imaginer des appareils plus petits, mais tout aussi performants.
  • Du robot cuiseur au blender, en passant par la machine à café et même le lave-vaisselle, les petits espaces peuvent désormais être équipés comme les grands.

« Tout est mini dans notre vie », chantait Dutronc. Pas forcément évident dans un petit espace de loger tout le nécessaire pour bien cuisiner. Studios, chambres de bonne ou d’étudiant… le peu de mètres carrés disponible n’est pas toujours en adéquation avec un équipement compatible avec les bons petits plats que l’on a envie de mitonner. Les fabricants l’ont bien compris qui proposent des appareils de taille réduite, mieux adaptés à la vie citadine. « 20 Minutes » en a sélectionné différents, pour la plupart des besoins.

Pour souper : Soupmaker (Philips)

Une bonne p’tite soupe en dix-huit minutes, chrono en main ? Le Soupmaker de Philips (réf : HR2203/80) est un blender chauffant d’un encombrement restreint avec ses 34,5 cm de hauteur (1,75 kg). Il suffit de glisser les ingrédients choisis dans sa cuve de 1,2 litre, de sélectionner son programme parmi les six proposés (soupe veloutée, soupe moulinée avec morceaux, velouté crémeux, blender, smoothie en trois minutes, et compote en douze minutes), de laisser la cuisson opérer, puis de mixer à l’aide de ses deux lames en inox. 99 euros.


Le Soupmaker de Philips, pour réaliser soupes, veloutés, smoothies et compotes en un temps record.
Le Soupmaker de Philips, pour réaliser soupes, veloutés, smoothies et compotes en un temps record. - Philips


Notre avis : Basique, sans écran de contrôle, ni application mais fourni avec son livret de 30 recettes, ce blender chauffant convient pour 2 à 3 personnes et possède le mérite de la rapidité. Attention : gare à ne pas toucher les bords de son bol en inox pendant la chauffe ! Par ailleurs, il n’est pas compatible avec un lavage en machine.

Pour frire et cuire : Friteuse à air chaud Mini four (Cuisinart)

Deux en un. Cuisinart innove avec sa « Friteuse à air chaud Mini four », (réf : TOA60E) un nom qui en dit long sur les prétentions du produit. D’un encombrement réduit (40,5 x 39 cm x 35,5 cm), ce mini-four fait donc aussi de friteuse ! Ici, pas d’huile pour la friture, mais une technologie à air chaud pulsé qui, selon le constructeur « enveloppe les aliments en les cuisant de manière très similaire à la friture classique ». L’absence d’apport de matière grasse peut en séduire plus d’un. Autre atout, la possibilité de cuire viandes, poissons, gâteaux et pizzas (jusqu’à 30 cm de diamètre), avec une température réglable de 90° à 230° et sept modes de cuisson. 299 euros.


La Friteuse à air chaud Mini four, de Cuisinart, un appareil hybride adapté aux petites surfaces.
La Friteuse à air chaud Mini four, de Cuisinart, un appareil hybride adapté aux petites surfaces. - Cuisinart


Notre avis : L’aspect pratique de cet appareil à la capacité de 17 litres est assez réjouissant (il peut accueillir un poulet jusqu’à près de 2 kg !). D’autant que Cuisinart a prévu un panier dédié pour la friture, et un tiroir ramasse-miettes qui permet de s’affranchir de nettoyages après cuisson. Le temps de chauffe de 90 secondes réjouira les plus pressés.

Pour tout cuisiner : Cookeo Touch Mini (Moulinex)

Avec son bol de 3 litres (contre 6 litres pour sa version classique), le tout nouveau Cookeo Touch Mini de Moulinex (réf : CE922110) se destine aux petites cuisines… et petites familles. Recommandé pour 2 personnes, le multicuiseur haute pression Wifi embarque nativement 250 recettes (dont une centaine réalisable en dix minutes). De nombreuses autres sont accessibles directement depuis une application gratuite. Une fois sélectionnées, il suffit de les transférer vers l’écran tactile inclinable de 4,3 pouces du Cookeo.

Les 13 modes de cuisson (vapeur, mijotage, cuisson lente, décongélation) permettent également de mitonner ses propres recettes. Bon point : l’application propose des recettes adaptées aux aliments restant à votre disposition. Pratique pour éviter le gaspi ! 399 euros.


Le Cookeo Touch Mini de Moulinex pour tout cuisiner en un minimum d'espace.
Le Cookeo Touch Mini de Moulinex pour tout cuisiner en un minimum d'espace. - MOULINEX


Notre avis : La super cocote minute de Moulinex s’est imposée dans de nombreux foyers. Cette version mini, proposée à 100 euros de moins que son aînée, est toujours aussi simple d’emploi. On en apprécie également la rapidité de nettoyage, le rangement simple à l’aide de ses grosses poignées, et, bien entendu, la gratuité de ses recettes. Sa réparabilité annoncée à 15 ans par son fabricant est rassurante.

Pour faire un café : Dedica (DeLonghi)

La machine a expresso Dedica EC695 de DeLonghi ne prend guère de place sur un plan de travail. Sa largeur (14,9 cm, pour 33 cm de profondeur et 30,4 cm de hauteur) permet de facilement l’intégrer dans sa cuisine. Ce qui ne l’empêche pas d’arborer un design assez enthousiasmant. Forte d’une pression de 15 bars, elle réalise des expressos à base de café moulu, pour une ou deux tasses, ainsi que des boissons lactées grâce à sa buse vapeur. A partir de 189 euros.


La faible largeur de la machine à expresso Dedica de DeLonghi lui permet de trouver facilement sa place.
La faible largeur de la machine à expresso Dedica de DeLonghi lui permet de trouver facilement sa place. - DeLonghi


Notre avis : Pour sortir des capsules plus ou moins recyclables, retour au vrai café (dont on pourra composter le marc !) avec cette machine de très belle fabrication qui, si elle est assez onéreuse, aura vite fait d’être amortie par le coût réduit du café moulu qu’elle utilise (moins de 4 euros environ les 250 g, l’équivalent d'une quarantaine de dosettes). Un détartrage avec produit dédié, vendu 18 euros les deux doses, reste régulièrement nécessaire.

Pour laver la vaisselle : Bob (Daan Tech)

Avec ses 34 cm de large, 49 cm de hauteur et 49 cm de profondeur (pour 10,9 kg), le lave-vaisselle Bob de Daan Tech est conçu et fabriqué en France, à Cugand (85). Pour les étudiants, les jeunes couples ou personnes seules, l’appareil a la bonne idée d’être entièrement personnalisable. A raccorder sur une arrivée d’eau, ou autonome grâce à sa réserve de 3,9 litres d’eau (il faut placer son évacuation dans un évier ou un seau), il utilise jusqu’à 5 fois moins d’eau qu’une vaisselle à la main. Pouvant se mettre à jour en Wifi, il dispose de différents programmes : Quotidien (50 min), Intensif (91 min) ; Verres (15 min) ; Eco (90 min) et même Désinfection (20 min, avec son module UV optionnel). A partir de 349 euros.


Bob, de Dann Tech, le lave-vaisselle adapté aux petits espaces est éco-conçu.
Bob, de Dann Tech, le lave-vaisselle adapté aux petits espaces est éco-conçu. - Dann Tech


Notre avis : Pour quelques dizaines d’euros de plus qu’un petit lave-vaisselle chinois, Bob fait le choix de l’éco-conception et d’une fabrication locale : cartes électroniques venant de Bretagne, accessoires en provenance de Vendée… Ses 14 couleurs de portes (et deux pour son corps) permettent de l’assortir à sa déco. Selon ses concepteurs, l’appareil possède une durée de vie d’au moins 10 ans. La disponibilité des pièces détachées est assurée durant 11 ans après la date d’achat.