Thermomix Friend : A quoi sert le nouveau robot lancé par Vorwerk à moins de 500 euros ?

ELECTROMENAGER Vorwerk, le fabricant allemand du célèbre robot culinaire Thermomix, lance le Thermomix Friend, un robot complémentaire pour cuisiner plus vite

Christophe Séfrin

— 

Le Thermomix Friend veut se faire une place en cuisine — 20 Minutes
  • Alors que Thermomix et Lidl s’écharpent en justice autour de leurs robots de cuisine, Vorwerk, le concepteur du Thermomix, lance le Thermomix Friend.
  • Vendu à partir de 399 euros, ce petit robot veut épauler ses aînés, les Thermomix TM5 et TM6 en proposant de cuisiner en parallèle et de gagner du temps sur la réalisation de menus complets.
  • L’idée est savoureuse, mais le nombre de recettes concernées encore limité. Et le Thermomix Friend ne peut fonctionner indépendamment des TM5 ou TM6.

Un nouvel ami s’invite à table. Son nom : le Thermomix Friend. Il est lancé par Vorwerk. Alors que la guerre fait rage entre le fabricant du robot culinaire Thermomix, et Lidl, accusé de violation de brevets avec son robot low cost Monsieur Cuisine Connect, Vorwerk veut innover dans un univers hyperconcurrentiel. Ressemblant à un mini Thermomix, vendu à partir de 399 euros, le Friend répond selon son concepteur « aux attentes des clients qui veulent gagner du temps, en multifonctions et facilité d’utilisation ».

Gagner du temps, certes, mais pas gagner de l’argent. Car malgré son prix abordable, le Friend n’a pas été conçu pour remplacer l’appareil original, nettement plus cher, mais pour le compléter.

Des recettes en simultané

Quiconque a déjà utilisé un Thermomix sait à quel point ce robot multifonctions peut être pratique dans une cuisine avec ses 7.000 recettes proposées pas à pas. Mais limité aussi. Avec lui, difficile de mitonner des plats pour plus de quatre personnes, mais surtout, impossible de préparer plusieurs recettes simultanément. Pour lancer la confection de la lotte au beurre rouge, il faut attendre que celle du pain aux pistaches soit terminée. Pas pratique. Solution : le Friend.

Avec le Friend, il est désormais possible de cuisiner en parallèle.
Avec le Friend, il est désormais possible de cuisiner en parallèle. - VORWERK

Prenant l’allure d’un mini-robot, l’appareil qui utilise le même bol que celui des Thermomix TM5 et TM6 « va permettre de cuisiner en parallèle », explique Nathalie Gamby responsable de la relation clients chez Vorwerk France. Du coup, le Thermomix Friend joue l’extension du Thermomix TM6 lancé en avril 2019. C’est un robot esclave. Connectés en Bluetooth, les deux appareils peuvent ainsi fonctionner de concert. Lors d’une recette, il suffit d’appuyer sur « Envoyer » sur l’écran du Thermomix « maître » pour passer à une étape de préparation parallèle sur le Friend.

Lasagnes top chrono

Cela est d’autant plus simple que les deux robots partagent le même bol, le fameux et unique récipient Thermomix à la capacité de 2,2 litres qui sert à la fabrication de toutes les recettes. Ainsi, après avoir mixé des ingrédients sur le TM6, il est possible de les faire mijoter sur le Friend, tandis que l’on entame une nouvelle recette sur le premier robot. Exemple : on utilisera le Friend pour faire mijoter la sauce bolognaise et l’on préparera en même temps une béchamel dans le TM6 pour une recette de lasagnes. Mamma Mia !

40 recettes compatibles pour débuter

Ainsi le Friend semble-il idéal dans certaines circonstances, mais pas dans toutes. La raison ? Ce robot n’est pas multifonction. On peut certes y régler la température d’une cuisson et sa durée, y faire mijoter des ingrédients, y cuisiner à la vapeur jusqu’à 120°C, mais l’appareil ne mixe pas. Ses lames ne tournent que dans un sens, là où sur le TM5 et le TM6, elles tournent dans les deux sens, selon que l’on veut mixer ou cuire. Par ailleurs, le Friend ne peut effectuer de pesée.

Le Thermomix Friend, le robot compagnon des Thermomix TM6 et TM5.
Le Thermomix Friend, le robot compagnon des Thermomix TM6 et TM5. - VORWEK

Surtout, on l’a vu, il ne peut fonctionner indépendamment de son robot « maître ». On aurait pourtant aimé pouvoir l’utiliser pour de simples recettes comme celles d’une pâte à crêpes, évitant ainsi de convoquer le TM6, nettement plus encombrant. Mais non. Autre inconvénient, il n’existe à ce jour que 40 recettes compatibles avec le Friend. Vorwerk en promet de nombreuses autres rapidement. Enfin, si les possesseurs du robot d’ancienne génération TM5 pourront recourir aux services du Friend, faute de Bluetooth à bord du TM5, ils ne pourront transférer les recettes automatiquement. Il faudra en saisir les différentes étapes manuellement.

Trois mille nouveaux conseillers

Selon Vorwerk, le nouveau venu devrait permettre la réalisation de menus complets en moins d’une heure, là ou davantage de temps est actuellement nécessaire. Vendu à 499 euros avec son bol, ou à 399 euros sans, l’appareil-accessoire du TM6 (vendu 1.359 euros) n’est commercialisé que par le biais de conseillers au gré de réunions de type « Tupperware », ou d’ateliers digitaux (développés à cause du Covid-19). Il y aurait ainsi actuellement 10.000 conseillers Thermomix en France, selon Vorwerk, contre 7.000 en janvier 2020.

Le TM6 et le Friend peuvent cuisiner de concert pour gagner du temps.
Le TM6 et le Friend peuvent cuisiner de concert pour gagner du temps. - VORWERK

Le fort développement de cette brigade qui fait découvrir les produits de la marque aux potentiels acheteurs s’explique de deux manières. La concurrence accrue de robots moins chers (dont celui de Lidl vendu 400 euros « seulement ») aurait fait chuter les ventes du Thermomix, qui a préféré renforcer sa force de vente plutôt que de baisser le prix de son robot. Autre argument : le regain d’intérêt des Français pour les robots culinaires dû à la pandémie. Alors que les portes des restaurants restent désespérément closes, 26 % des Français auraient décidé de cuisiner davantage et 52 % d’adopter de nouveaux comportements alimentaires durant les 12 derniers mois, selon Vorweck, bien décidé à répondre à cette nouvelle demande.