Espagne : Lidl condamné à retirer son robot Monsieur Cuisine de la vente après une plainte de Thermomix

CONCURRENCE Lidl avait créé l’événement en 2019 avec son « Monsieur Connect cuisine », provoquant des files d’attente gigantesques devant ses enseignes

M.A.

— 

Illustration de l'enseigne Lidl.
Illustration de l'enseigne Lidl. — Vadim Pacajev / SIPA

Considérant qu’il violait le brevet espagnol du robot Thermomix de l’entreprise allemande Vorwek, le robot Monsieur Cuisine Connect de Lidl, vendu sous la marque Silvercrest, devra être retiré du marché, a décidé le tribunal de commerce de Barcelone, rapporte le quotidien espagnol El Pais, ce mercredi.

Le robot Monsieur Cuisine Connect de Lidl, énorme succès commercial pour l’enseigne en Espagne et dans le reste de l’Europe, se vend 359 euros, contre 1.299 euros pour le modèle signé Thermomix.

Une copie « qui reproduit chacune des caractéristiques »

Dans leur décision, les juges espagnols ont estimé que Lidl s’était largement inspiré du Thermomix pour fabriquer son robot Monsieur Cuisine Connect, arguant qu’il s’agissait d’une copie « qui reproduit chacune des caractéristiques ».

Et la sentence est lourde. Lidl devra verser à l’entreprise allemande Vorwek 10 % des ventes du Monsieur Cuisine Connect. Mais ce n’est pas tout. Le tribunal demande également à Lidl Espagne de retirer son robot de ses supermarchés et lui interdit désormais de l’importer, de le stocker, de l’offrir ou de le commercialiser.

Une décision qui ne s’applique pas en France

Selon plusieurs médias espagnols, Lidl pourrait faire appel, arguant que le robot Thermomix s’inspirait déjà lui-même largement de ses prédécesseurs.

En revanche, la décision de justice espagnole ne s’applique pas en France, a fait savoir l’enseigne à nos confrères de l’Indépendant : « Cette décision de justice est propre aux tribunaux espagnols et ne trouve pas application en France. Seule Lidl Espagne est concernée par ce dossier ».