Meater + : Nous avons passé cette sonde connectée au gril sur un barbecue de saumon

BBQ connecté La sonde de cuisson connectée Meater + permet de parfaitement réussir la cuisson d’une viande ou d’un poisson au barbecue.

Christophe Séfrin
— 
La sonde s'introduit à mi-longueur au coeur de la pièce à cuisiner.
La sonde s'introduit à mi-longueur au coeur de la pièce à cuisiner. — CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES
  • Lancée à 119 euros par Apption Labs, la sonde de cuisson connectée Meater + permet de parfaitement réussir la cuisson d’une viande ou d’un poisson au barbecue.
  • Connectée jusqu’à 60 mètres à une application pour smartphone, la sonde vérifie en permanence la bonne température du mets que l’on fait cuire et alerte dès qu’il est prêt.
  • A point, mi-cuit ou bien cuit ? « 20 Minutes » a passé Meater + au gril pour tester son talent culinaire.

Les objets connectés se consomment décidément sans modération. Avec Meater +, la société Apption Labs s’adresse à tous les apprentis cuistot désireux de réussir leurs barbecues cet été. Son idée ? Une sonde de cuisson intelligente. Plus petit qu’un stylo, l’équipement métallique connecté en Bluetooth permet de surveiller à bonne distance la cuisson d’une viande ou d’un poisson depuis une application.

Meater+ dispose de deux capteurs de température: à l'avant et à l'arrière.
Meater+ dispose de deux capteurs de température: à l'avant et à l'arrière. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

 

On pourrait croire à un gadget supplémentaire à inscrire à l’inventaire des opportunistes bidules 2.0, mais notre test révèle que Meater + fonctionne parfaitement. Mieux : que cette sonde est pratique.

Chiller pendant la cuisson

Meater + se compose de deux éléments : une sonde, donc, ainsi qu’une base de rangement. Ou plutôt, une station d’accueil. En bambou et à aimanter sur un réfrigérateur, celle-ci dissimule une pile qui sert à recharger la sonde dès qu’on la place dans le petit réceptacle prévu cet effet. Cette base intègre également une liaison Bluetooth.

Une station d'accueil et de transmission à aimanter.
Une station d'accueil et de transmission à aimanter. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

 

Le principe est qu’elle reçoive en temps réel les informations émanant de la sonde et qu’elle les transmette au smartphone du cuisinier. Celui-ci n’a en effet plus besoin de rester planté face à son BBQ pour surveiller viandes ou poissons au-dessus des braises. Il peut vaquer à ses occupations, ou rester en cuisine pour préparer le reste du repas. Voire chiller entre copains sur sa terrasse en attendant de passer à table… Tchin !

Température cible

Nous avons testé Meater + avec un joli pavé de saumon à cuire à l’unilatérale sur un barbecue à charbon de bois de la marque Weber. Après avoir retiré la sonde de sa base et ouvert l’application, nous avons pu facilement retrouver « Saumon » dans les propositions faites sur l’écran de notre smartphone. Il n’y a qu’à sélectionner son aliment («Bœuf », « Porc », « Volaille », « Agneau » ou « Poisson »), puis à trouver la pièce ou la variété correspondant à celle que l’on va cuisiner. Exemple : « entrecôte » pour le bœuf. La sonde qui dispose de deux capteurs de température (un pour l’intérieur de la pièce à cuir, l’autre pour l’extérieur) est à planter jusqu’à mi-longueur dans le morceau. Brusquement nous revient à l’esprit le fameux sketch de la dinde de Noël de Mr. Bean… Mais l’opération est heureusement moins fastidieuse.

Une fois sélectionnée la nature de la cuisson voulue («à point », « mi-cuit » et « bien cuit »), l’application indique les températures mesurées. Elle nous précise aussi une température « Cible ». Celle-ci est automatiquement déterminée par le met choisi et la cuisson désirée. Ici : 63° pour notre saumon que nous voulons « bien cuit ». Reste à placer notre poisson sur la grille du BBQ et à… attendre.

La cloche coupe le Bluetooth

Nous nous installons à table et entamons notre repas l’esprit tranquille. Placé à côté de notre assiette, notre smartphone veille au grain. Meater + peut ainsi communiquer jusqu’à 60 mètres de distance. Largement suffisant pour baguenauder dans les pâturages pendant que notre poisson se dore la pilule. L’application maintient l’écran du terminal constamment allumé.

La sonde s'introduit à mi-longueur au coeur de la pièce à cuisiner.
La sonde s'introduit à mi-longueur au coeur de la pièce à cuisiner. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

 

L’interface extrêmement claire permet à tout instant de voir évoluer la température déjà atteinte par rapport à la température cible. Mais aussi de connaître une estimation du temps de cuisson restant. Attention : la cloche métallique de notre barbecue a interrompu toute possibilité de connexion Bluetooth et nous avons dû nous résoudre à cuire notre saumon à ciel ouvert… Au bout d’une demi-heure environ, une notification assortie d’une sonnerie nous indique qu’il reste cinq minutes de cuisson.

Contrôle de la cuisson jusqu'à 60 mètres.
Contrôle de la cuisson jusqu'à 60 mètres. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

 

Nous nous rapprochons du barbecue et constatons que la pièce au-dessus des braises rougeoyantes est bientôt prête. Nouveau message nous invitant à retirer « de la chaleur » notre mets. Dont acte. « C’est prêêêêt ! » Et c’est bon : en 36 minutes exactement, notre saumon a été cuit tel que nous l’avions espéré.

Vendue 119 euros, Meater + a vocation à être utilisée aussi souvent que possible. Les barbecues de l’été ne suffiront sans doute pas pour en amortir l’achat. Mais en cuisine, dès la rentrée, la sonde pourra évidemment être utilisée dans un four ou dans une poêle.